Les baleines disent merci à la crise financière !

Ils ne sont que trois pays, dans le monde, à autoriser la chasse à la baleine : Japon, Norvège et Islande. Or, en Islande, la crise est sévère, et du coup, les baleines vont respirer un peu…

Oui, l’Islande, avec une crise financière particulièrement sévère, l’Islande change de visage, et de politique. Juste avant de partir, le gouvernement démissionnaire avait décidé de multiplier par 6 son quota annuel pour le porter à 250 baleines par an. Déjà, les dents grinçaient à la Commission Baleinière Internationale, la CBI. Il y a là tous les anti-chasse, comme l’Australie, le Brésil, et la France. Mais la crise a fini par emporter le gouvernement islandais, et ses promesses. Et mardi dernier, à peine arrivé, le nouveau ministre de la Pêche a prévenu les pêcheurs. Ne rêvez plus, on ne va pas le faire. On reste au même quota, 40 baleines par an. En attendant, peut-être, une interdiction totale. La nouvelle chef du gouvernement, de toute façon, est contre la chasse à la baleine.

 

 nn.jpg

Photo : Marie Louis

 

  Et les deux autres pays, Norvège et Japon ?

La Norvège chasse toujours, un millier de baleines par an. Chasse commerciale, et assumée. Au Japon, c’est plus compliqué. Officiellement, les Japonais pratiquent une chasse « scientifique ». Mais bon, une baleine pêchée, même scientifique, finit mangée par des Japonais.   La Commission Baleinière internationale, la CBI, essaie de trouver un compromis avec le Japon. L’idée, c’est de donner aux Japonais le droit de chasser près de leur côtes en contrepartie d’une réduction – réduction substantielle – de leurs prises dans l’Antarctique. Mais le Japon s’apprête à tuer cette année 900 baleines et ne semble pas prêt à accepter ce qu’on essaie de lui imposer. Car ces négociations au sein de la CBI, c’est une vraie guerre froide. Discussions préparatoires pendant des mois, guerre de communiqués, dramatisation. Le Japon, par exemple, dit que cette année sera décisive et qu’il y a un grand risque d’échec des discussions. Echec de quoi, on se le demande. Ca fait 23 ans que la CBI a décidé d’interdire la chasse à la baleine. On voit l’effet que ça fait.

L’info en plus : prochaine réunion de la CBI, en juin, à Malte.

Source : Europe1.fr(le 09.02.09)

Baleines : l'Islande maintient ses quotas de pêche en 2009 malgré les appels...
Pêche à la baleine : la CBI cherche des compromis