Un cachalot nain s’échoue sur l’Ile de la Réunion…

Ravine Saint-François, entre Sainte-Anne et Saint-Benoît.

Sur la berge, un cétacé échoué a été repéré hier matin (NB : le 8 mai) par un promeneur. L’alerte a vite été donnée auprès de la gendarmerie. L’observatoire marin de la Réunion est arrivé le premier sur les lieux et a prévenu le réseau échouage, géré par le Groupe local d’observation des cétacés (Globice).  Si les premières constatations faisaient penser à un dauphin, il n’en est rien.

Violaine Dulau, cétologue, avance : « C’est un cachalot nain, c’est la première fois qu’un spécimen de cette espèce, rare à La Réunion, s’échoue sur nos côtes. On avait en revanche déjà eu des cas de cachalot pygmée en 1993, 1998 et 2003 ». C’est finalement grâce à la mâchoire et à la forme de la nageoire dorsale que la scientifique et Jean-Marc Devroye, vétérinaire, ont identifié l’espèce.

La bête mesurait 2,31 m et pesait environ 140 kg. L’autopsie pratiquée, même si la décomposition avait commencé à faire son œuvre, a permis de détecter « une forme atypique du ganglion mésentérique (ndlr : dans l’abdomen de l’animal) ». Ce qui laisse penser, selon le vétérinaire, « à un problème immunitaire et digestif ». Il poursuit : « L’hypothèse la plus probable reste une maladie. L’animal serait mort au large avant de s’échouer. Il n’a pas été attaqué par les requins ». Des prélèvements de tissus ont été effectués pour de futures analyses scientifiques. Le corps a quant à lui été emporté par les vagues.

Source & photo : Clicanoo

Les marsouins de la mer du Nord mutilés...
Phénomène inexplicable et inexpliqué : les baleines viennent s’échouer sur les plages d’Australie...