Commission baleinière : encore une réunion pour rien, selon les associations…

LISBONNE – La 61e réunion annuelle de la Commission Baleinière Internationale (CBI), qui s’est achevée jeudi à Madère (Portugal), n’aura permis de « résoudre aucune question », selon les associations de défense de l’environnement, qui ont appelé à une réforme profonde de l’organisation.

Avec une journée d’avance sur le programme prévu, la réunion de la CBI a décidé de reporter une nouvelle fois d’un an toutes les décisions en suspens, tant sur la pêche à la baleine que sur l’avenir de l’organisation elle-même, faute d’accord entre ses 85 Etats membres. »Après douze mois de discussions, durant lesquels la chasse à la baleine et le commerce de viande de baleine ont atteint des niveaux jamais vus, la seule chose à laquelle soit parvenue la CBI a été de se donner douze mois de plus pour discuter jusqu’à sa prochaine réunion en 2010 à Agadir« , déplore Greenpeace dans un communiqué.

« Un changement fondamental est nécessaire si l’on veut conserver un quelconque espoir que les baleines ne se retrouvent pas échouées sur les sables du Maroc l’an prochain« , affirme l’organisation écologiste, qui appelle la CBI à « se moderniser pour travailler pour les baleines et non pour ceux qui les chassent« . »Aucune des questions importantes autour de la pêche à la baleine n’a été réglée« , a également regretté la Société de protection des baleines et dauphins (WDCS).

La WDCS dénonce notamment la « grosse erreur » de la Commission qui a décidé de reporter, faute d’accord, sa décision sur la demande danoise de reprendre la pêche à la baleine à bosse. « Les cas de la Norvège et l’Islande (seuls pays de la CBI à pratiquer la chasse commerciale) n’ont même pas été abordés« , constate la WDCS, qui s’insurge également contre l’absence de condamnation du commerce de la viande de baleine.

Seule « note positive » de cette rencontre, ironise le WDCS, la CBI a reconnu « par consensus » la « menace que constituent les changements climatiques », tout en convoquant de « nouvelles réunions qui vont nécessiter de brûler d’importantes quantités d’énergie fossile, empêchant là aussi la CBI de remplir ses objectifs en matière d’émissions carboniques ».

Source AFP (25/06/09).

Le gouvernement japonais affirme sa position en faveur de la chasse à la baleine !
La viande de baleine boudée...!