Des baleines échouées à Faux-Cap (Madagascar)…

Nous vous annoncions tout à l’heure qu’une nappe de pétrole menace les baleines de la côte nord de l’Australie occidentale … Dans l’intervalle, nous avons reçu une autre information selon laquelle de nouveaux déchets toxiques pourraient être à l’origine de la mort de plusieurs baleines à Madagascar…  Les conséquences du naufrage du bateau turc à Faux-Cap commencent à se voir. Deux baleines se sont échouées sur la plage, mais la situation peut empirer.

L’alerte générale est déclenchée à Faux-Cap. Cette semaine, le déversement des déchets toxiques du bateau turc commence à avoir un impact sur la vie des animaux. La population a vu deux baleines échouées sur la plage, mortes. Les habitants les ont enterrées par peur de les consommer et d’être intoxiqués.

Toutefois selon les informations émanant de l’Organe de lutte contre l’événement de pollution marine par les hydrocarbures (Olep) à Ambatobe, une baleine de 12 mètres de long s’est échouée sur la plage, dimanche. C’est le deuxième mammifère mort depuis l’échouement du navire. Enquête en vue «Mais la population l’a abattue pour une raison qu’on ignore jusqu’à maintenant. L’autre baleine a heurté le bateau et le choc a provoqué sa mort», souligne Aurélien Andrianarison, coordonnateur adjoint de l’Olep. Il affirme que des scientifiques du Centre national de recherche environnementale et de l’Institut supérieur de recherche halieutique seront dépêchés sur place pour entamer l’enquête. De son côté, la direction de l’Environnement joue l’apaisement face à ce grand fléau qui tend à devenir un désastre écologique. Elle affirme qu’elle enverra une délégation à Faux-Cap la semaine prochaine pour voir de près les impacts environnementaux de cet accident maritime. Depuis le début de la semaine, la population locale participe au nettoyage de la plage noircie par les déchets chimiques. Trois associations chapeautent l’opération. Une enveloppe de 215 000 dollars a été versée par les armateurs du bateau pour assister les habitants. «Nous appliquerons d’ici peu un plan de nettoyage pour mener à bien cette mission. Nous attendons sa validation», précise Aurélien Andrianarison. 

Source : L’Express de Madagascar

Une baleine heurtée par un bateau s'échoue dans le port d'Anvers...
Corse : au secours du grand cachalot épuisé...

Laisser un commentaire