Grande réunion d’orques prédatrices de maquereaux…

La réunion de 50 orques (Orcinus orca) a été filmée pour la première fois par une équipe de la BBC dans la mer du Nord, au large des côtes écossaises. L’orque est le plus grand représentant de la famille des Delphinidés. L’espèce est connue pour développer des stratégies de prédation élaborées, uniques et adaptées selon le type de proie et d’habitat. Selon les populations, les orques peuvent chasser différentes espèces de poissons, de céphalopodes, de tortues marines, de lions de mer ainsi que d’autres dauphins ou de jeunes baleines.

L’équipe de Gordon Buchanana, présentateur des reportages animaliers BBC Autumnwatch, a pu capturer en image l’arrivée d’un groupe d’orques qui suivait le bateau de pêche au maquereau sur lequel elle se trouvait. Les orques furent également filmées alors qu’elles capturaient leurs proies.

Ce comportement souligne une alliance particulière qui unit les pêcheurs et les cétacés prédateurs. Cette unité familiale d’orques a développé une stratégie de chasse qui consiste à suivre les chalutiers de pêche aux maquereaux et à s’alimenter des poissons qui s’échappent de leurs filets. Les orques s’approchent de l’embarcation alors que les pêcheurs ramènent les filets vers le bateau et qu’ils commencent à les hisser à bord. Les restes de poissons sont également récupérés par les orques lors du nettoyage du filet.

Orca_pod_hunting_-_Andenes-Norway_(C)_Wolfgang_Hagele.jpg

Les scientifiques ont pris connaissance de cette stratégie d’alimentation depuis les années 80, et d’après les pêcheurs écossais, elle s’est développée durant la dernière décennie. Les pêcheurs ne considèrent pas les orques comme des espèces nuisibles car elles n’abîment pas le matériel, ne s’emmêlent pas dans les filets, et parce qu’elles ne se nourrissent que des poissons qui se sont échappés.

Ces réunions d’orques peuvent atteindre 200 individus, elles sont la conséquence de l’abondance de nourriture fournie par les chalutiers. Il s’agit d’un groupe différent de ceux d’Islande ou d’Écosse, qui s’est spécialisé dans la pêche aux maquereaux. Ces orques suivent la migration des maquereaux depuis la Mer de Norvège, au large des Shetlands, direction sud vers les côtes occidentales de Grande-Bretagne, et probablement jusqu’au Portugal. Ces orques présentent également une dentition très usée ; l’effet abrasif de l’eau salée est accentué car les orques « happent » leurs proies une par une hors des filets. Cette usure est également observée chez d’autres espèces qui « aspirent » leurs proies, comme les baleines à bec.

Source & vidéo : news.bbc.co.uk

Le réchauffement plonge orques et phoques dans les affres de l'obésité...
Des orques responsables de la mort de marsouins en Colombie Britannique...