Salon d’Itech’mer : des observateurs pour protéger les dauphins…

Une étude présentée au Salon Itech’Mer, à Lorient, vise à évaluer la mortalité des dauphins capturés par les bateaux de pêche, et à tester l’efficacité des dispositifs acoustiques répulsifs pour protéger les cétacés. Ce sujet est très sensible parmi les professionnels de la pêche. Ceux-ci qui attendent les résultats d’un programme d’étude d’impact, baptisé Filmancet, commencé en novembre 2008, au sein de la flottille des fileyeurs de Saint-Malo, Saint-Brieuc, Paimpol et Morlaix, qui devrait s’achever fin 2010. L’étude est menée sur trente bateaux, sur lesquels les scientifiques comptabilisent le nombre de petits cétacés pris accidentellement dans les filets.

« Un règlement communautaire impose l’installation de répulsifs acoustiques sur les filets » explique Jacques Doudet, conseiller juridique et technique du Comité Régional des Pêches Maritimes. Dans l’attente des résultats de l’étude, les pêcheurs doivent se plier à la règle. Les professionnels de la pêche reprochent toutefois à la Commission européenne de rendre obligatoire la mise en place des dispositifs répulsifs pour protéger les cétacés. Ils dénoncent cette mise en place hâtive, coûteuse et lourde et espèrent que la réglementation européenne rendant obligatoire ce dispositif sera annulée par les résultats de l’étude, qui a coûté un million d’euros. « Il alourdit la charge de travail, puisqu’il consiste à installer sur les filets, avant de les mettre à l’eau, des tubes qui ressemblent aux carottes des bureaux de tabac ».

Si les pecheurs ne souhaitent pas mettre en place les dispositifs acoustiques répulsifs pour protéger les cétacés, ils doivent se soumettre à des campagnes d’observation de captures et de tests de répulsifs. « Depuis novembre 2008, les fileyeurs de la Manche embarquent les observateurs d’un cabinet d’expertise indépendant. La société normande Sinay, désignée par le CRPM, compte les dauphins pris par les filets. » Un programme identique, et piloté par le Comité national des pêches maritimes, est aussi appliqué aux chalutiers, qui embarquent des observateurs à leur bord.
dolphins-net-Photo_Credit_(C)US_National_Oceanic_and_Atmospheric_Administration.jpg

Source : Le Télégramme

Réunion des états membres à l'origine du Sanctuaire Pelagos...
Le dauphin de Peale est déclaré "monument naturel provincial"...