Réunion des états membres à l’origine du Sanctuaire Pelagos…

La France, Monaco et l’Italie, trois états membres de l’accord à l’origine de la création du sanctuaire Pelagos, se sont réunis dans la principauté du 19 au 21 octobre afin de progresser dans la gestion du sanctuaire, qui contribue à la conservation des cétacés du bassin Nord de la Méditerranée occidentale.

Les nations fondatrices du sanctuaire pour la protection des mammifères marins ont approuvé dix nouvelles recommandations sur la base des travaux de groupes d’experts et du comité scientifique et technique.

Ces recommandations visent à éliminer ou diminuer l’impact des activités anthropogéniques qui menacent les populations de cétacés, comme la pêche industrielle, les émissions sonores, le trafic maritime et la pollution environnementale. Les autres recommandations émises par les experts concernent le renforcement de la recherche scientifique, associé à la mise à disposition des résultats à l’harmonisation des mesures de surveillance en mer, ainsi qu’à la sensibilisation du grand public.

Un label de qualité sera mis au point entre les trois pays concernant la pratique de l’observation touristique des cétacés. Ce label a pour objectif de promouvoir cette activité économique et minimiser son impact sur les populations sauvages et leur environnement, sur la base d’une étude juridique commanditée conjointement avec le secrétariat de l’ACCOBAMS à Sophia Antipolis, expert de l’université de Nice. A moyen-terme, et si les résultats au sein de la zone pilote Pelagos sont concluants, le label pourra être proposé et appliqué à l’ensemble des pays de la Méditerranée et de la Mer Noire, lors de la Réunion des Parties contractantes à ACCOBAMS, qui se tiendra à Monaco en novembre 2010.

Dolphin-Watching_-brasil_2_(C)_Alberto_Perdomo-Flickr.jpg

Source :  monaco.mc

podcastjournal.net

Victoire pour la vaquita, le cétacé le plus menacé au monde !
Salon d'Itech'mer : des observateurs pour protéger les dauphins...