Décision sur l’augmentation des quotas de baleines au Groenland repoussée à 2010…

Durant la 61ème réunion de la Commission Baleinière Internationale (CBI) en juin 2009, le vote concernant une proposition du Groenland d’augmenter son quota de chasse de subsistance pour les communautés indigènes, de 10 rorquals à bosse annuels, a été différé. Le secrétariat de la CBI vient d’annoncer que le vote serait ajourné une deuxième fois, et qu’il aurait lieu en mars 2010.

Cette décision se base sur différents aspects relatifs à la proposition, notamment certaines données qui montrent que des produits issus des baleines tuées sont commercialisés et non utilisés exclusivement pour la consommation individuelle au sein de la communauté.

Le WDCS s’oppose à la proposition du Groenland car ce vote est jugé prématuré. D’après le WDCS, le territoire doit fournir différents documents sur la quantité de viande et de pertes obtenues pour chaque baleine, ainsi qu’une proposition élaborée quant aux besoins concrets de la population à qui ces baleines sont destinées, et les arguments qui justifient l’augmentation des prélèvements.

800px-Bowhead_Whale_2002-08-10_(C)_Ansgar_Walk.jpg

Durant la réunion de juin 2009, un sujet important concernant la quantité de viande perdue par baleine fut abordé et non résolu. En effet, d’après les scientifiques groenlandais, 50 % de la viande des rorquals de Minke et jusqu’à 80% des rorquals communs est perdue. Un rapport est en cours d’élaboration afin de déterminer la quantité de viande qui peut être obtenue de façon optimale pour les espèces chassées.

La Commission Baleinière Internationale a émis des dérogations sur le moratoire de la chasse à la baleine pour certains peuples indigènes qui dépendent de cette source de nourriture pour subsister. Cependant, la viande des baleines chassées, selon ces quotas au Groenland, a été vendue et commercialisée dans les supermarchés locaux. Ce qui démontre que la viande de baleine chassée excède déjà les besoins de consommation actuelle personnelle et que le surplus est écoulé en magasin. Il est par conséquent indispensable que les peuples indigènes du Groenland fournissent des justifications pour l’augmentation des quotas qui comptent aujourd’hui 125 petits rorquals, 19 rorquals communs et 2 baleines franches boréales.

Source : WDCS

Japon : fin de la chasse à la baleine à l’horizon ?
Thalassa : La chasse à la baleine en Islande...