Le cétacé du mois de décembre : la Fausse Orque…

Fausse orque
(Pseudorca crassidens, Owen, 1846)

Pseudorque.jpg

Anglais : False Killer whale
Espagnol : Falsa orca
Allemand : Kleiner Schwertwal

Sous-ordre : Odontoceti
Famille : Delphinidae
Espèce :  Le genre Pseudorca ne comprend qu’une espèce.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Comportement rare chez les cétacés, certaines mères tiennent un poisson entre leurs mâchoires, pour que leur petit puisse saisir la proie.

Distribution : Largement distribuée, peu abondante, dans les eaux tropicales, tempérées et profondes. Espèce océanique à la distribution limitée à la latitude 50° dans chaque hémisphère.

Population : Il n’existe aucune estimation de la population mondiale. La population du littoral chinois et japonais est estimée à 16 000 individus.

Identification sur le terrain : Assez facile
1. Grande taille
2. Couleur noire. Corps fusiforme, fin et long.
3. Rostre non marqué, tête allongée, front fuyant.

Espèces semblables :

Le pépononcéphale (Peponocephala electra) : de plus petite taille, melon plus rond, lèvre inférieure avec un liseré blanc. Le globicéphale (Globicephala sp.) : melon plus rond, aileron plus large à la base, comportement plus lent en surface.

Taille : Mâle : 6 mètres
Femelle : 5 mètres                                                                     Longueur à la naissance : 1,7 mètres

Poids : Mâle : 2,2 tonnes
Femelle:  1,2 tonne
Poids à la naissance : 80kg

Description : Couleur gris foncé à noir, avec une tache plus claire en forme de « M » entre les nageoires pectorales jusqu’aux parties génitales. Pectorales en forme de « S ». Aileron recourbé, arrondi à l’extrémité, situé au milieu du dos. Le crâne est constitué de deux mâchoires (55 cm) garnies de 44 dents (8 cm, 2 cm de diamètre). Le melon est plus protubérant chez les mâles.

Comportement alimentaire : Opportuniste, carnivore. Calamars, poissons (saumon, thon, bar, dorade), occasionnellement pinnipèdes et autres cétacés. Restes de rorqual à bosse identifiés dans un estomac. Poursuit sa proie et la saisit avec ses dents. Saute parfois totalement hors de l’eau à la poursuite d’une proie.

Sea World Orlando--(C) CC Chapman.FLickr.jpg

 Comportement : Nageur rapide. Actif, joueur, nage à l’étrave des bateaux. Grégaire et sociable, vit en groupes de 10-20 individus, parfois mixtes (grands dauphins). Des groupes de 300 individus peuvent se former lorsque la nourriture est abondante.

Période de reproduction : Aucune période de reproduction n’est connue.

Statut de conservation :
IUCN : Préoccupation mineure
CITES : Annexe 2 (révision du 28/06/79)

Menaces : Tuée pour sa viande et sa graisse au Japon, en Indonésie et à Saint-Vincent (Caraïbes). Entre 1965-1999, 900 furent tuées pour éliminer l’espèce autour de l’île d’Iki au Japon, car elle entrait en compétition avec l’industrie des pêches. Sensible aux échouages de masse et à la prise accidentelle dans les filets. Sa position élevée dans la chaîne alimentaire la rend vulnérable à la bio accumulation des métaux lourds et polluants dans son organisme.

Captivité : A été, et est toujours, la cible de captures pour alimenter les bassins des parcs marins. Les captures ont lieu pendant les battues de cétacés au Japon, lors desquelles des centaines de cétacés sont tuées et les plus beaux spécimens capturés vivants pour être vendus aux delphinariums nationaux et internationaux.

Shiharama Adventure World (C) Yoppy.Flickr.jpg
Fausses orques captives en 2009 :

On compte 26 fausses orques captives dans 12 delphinariums dont 6 au Japon, 2 aux États-Unis, 1 aux Philippines, 1 en Chine et 1 à Taïwan. Le Japon détient le plus grand nombre de fausses orques captives, avec 15 individus, suivi par la Chine et 5 fausses orques importées en août 2007. 96 % des captives sont d’origine sauvage. Le Japon est le premier exportateur de spécimens vivants au monde. En 2004 et 2007, plusieurs individus, capturés lors des battues de Taiji, furent vendus à Adventure Park, aux Philippines et au Qindao Polar World en Chine.

EN 2009

USA : Sea World Orlando, Florida – 1 –  Jozu, femelle née en captivité en 1994
Hawai Institute of Marine Biology – 1 – Kina, femelle capturée en 1987

PHILIPPINES : Ocean Adventure, Subic Bay – 2 – Tonka, mâle, et Pounder, capturés à Taiji en 2004

JAPON : Enoshima Aquarium, Kanagawa – 1 -Sailor, femelle capturée en 1987
Epson Shinagawa Aqua Stadium – 1 – Mâle, d’origine sauvage
Okinawa Churaumi Aquarium – 2 – Gon Chan, mâle et une femelle
Shirahama Adventure World – 4 – Pas de données disponibles
Hakkeijima Sea Paradise – 2 – Pas de données disponibles
Aqua-world Oarai – 3 – Pas de données disponibles
Izu Mito Sea Paradise – 2 -Pas de données disponibles

TAIWAN : Qingdao Polar World – 5 – Importées en 2007

CHINE :  Qingdao Polar World – 5 – Importées en 2007

AVANT 2009

Établissements : Harderwijk Delfinarium (Pays-Bas) ; Sea Life Park, Sea World San Diego, Sea World San Antonio et Marineland of the Pacific (États-Unis), Sea World Surfers Paradise (Australie), Ocean Park et Hong-Kong Aquarium (Hong-Kong – Chine).
Mortalité : Au moins 62 fausses orques captives ont péri dans les parcs marins internationaux.
– 3 importées du Japon en 1987 sont mortes à l’Harderwijk Delfinarium.
– 2 sont mortes au Sea World Surfers Paradise, dans les années 1970.
– 28 importées du Japon ont péri dans les parcs américains depuis 1963 ; 4 au Sea World San Diego dans les années 1980, 5 au Sea World Orlando ; Hana, femelle d’origine sauvage morte en 1996 ; Cassie femelle d’origine sauvage, morte en 2008 ; Akita, femelle née en captivité en 1993, morte en 1998 ; Suki, femelle morte en 2005, un mâle Teri, d’origine sauvage, mort en 2002 ; ainsi que L’anui, mâle d’origine sauvage, mort au Sea Life Park.
– 5 importées par Ocean Adventure en 2001 sont mortes.
– 12 importées par Hong Kong Aquarium succombèrent à une hépatite dans les années 1980.
– 11 importées par Ocean Park Hong-Kong en 1987 ont péri avant 1999.

Hybrides : Au Sea Life Park (Hawaï), une fausse orque et un grand dauphin femelle produisirent un hybride, Kekaimalu, née en 1985. Kekaimalu donna naissance à Pohai en 1991 qui survécut 9 ans et à Kawili Kai, en 2004. Quatre hybrides sont aussi nés à l’Enoshima Aquarium ; Japon, et deux hybrides Starbuck, et Ralph, au Sea World Orlando.

WOLFINS
Des fausses orques et grands dauphins maintenus dans les mêmes bassins ont produit des hybrides baptisés « Wollfins».

Hybride- Dolphin-false killer whale - DOMPUB.jpg
Références : Baird RW (2002) False Killer Whale – Pseudorca crassidens. In : Encyclopedia of marine mammals (Perrin WF, Würsig B, Thewissen JGM, eds.) Academic Press, San Diego, 411-412.

www.eol.org/pages/328532?category_id=297

Photos : Fausse orque en mer © DP, Fausse orque © CC Chapman.Flickr, Fausses orques Shiharama © Yoppy. Flickr. Wolfin © DP, Churaumi Aquarium © Dolmang.Flickr,

Découvrez les autres espèces de cétacés sur notre nouveau rapport « Cétacés du Monde, Classification illustrée »

Télécharger la fiche pédagogique fichier pdf

Les chants des baleines bleues deviennent plus graves...
La symphonie arctique du narval...