Un dauphin retrouvé mort dans le port de Sète…

Un grand dauphin mort, appartenant à l’espèce Tursiops truncatus, a été repêché en fin de matinée – le 3 décembre dernier –  dans l’avant-port de Sète, au bout du Môle. L’information a été transmise à l’association montpelliéraine Eco-océan. Un scientifique a été envoyé sur place et s’est livré aux premières constatations.

dolphin---_(C)_FerPer_Flickr.jpg

Les populations sauvages françaises de grands dauphins (Tursiops truncatus) bénéficient d’une protection nationale, européenne et internationale. Les arrêtés suivants visent à assurer la conservation de l’espèce et de son habitat :

a. L’arrêté du 20 octobre 1970 interdit « la destruction, la poursuite, ou la capture, par quelque procédé que ce soit, même sans intention de les tuer, des mammifères marins de la famille des delphinidés, exception faite pour les opérations scientifiques. »
b. L’arrêté du 27 juillet 1995 définit le statut du grand dauphin comme mammifère marin protégé. Il indique « qu’il est interdit, sur tout le territoire national, y compris la zone économique […] la destruction, la mutilation, la capture, l’enlèvement intentionnel, la naturalisation des mammifères marins définis dans l’arrêté (c’est à dire toutes les espèces), ainsi que pour les individus vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, mise en vente ou achat. »

Les causes de la mort du cétacé adulte de 2,50 mètres peuvent être variées : naturelle, maladie, ou accidentelle. Les scientifiques pourront déterminer son âge et les causes de sa mort grâce à l’autopsie.

Posez-nous vos questions sur les dauphins en envoyant un mail à info@reseaucetaces.org

Source :  midilibre.com

Un bébé orque s'échoue sur l'île d'Oléron...
Échouage et sauvetage d'un sténo rostré en Floride...

Laisser un commentaire