Les dauphins ont dopé Planète Sauvage !

Selon un article paru dans Ouest-France, le 15 janvier, la fréquentation de Planète Sauvage – située à Port Saint Père (44) –  a bondi de 40 % en 2009, grâce au delphinarium. Nous vous informions toutefois, en novembre dernier, que Planète Sauvage avait été contraint par décision de justice de suspendre, au moins temporairement, l’activité liée aux dauphins. On peut donc légitimement se poser la question de savoir si l’article ci-dessous n’est pas un plaidoyer en faveur de la ré-ouverture du delphinarium…

Planete_sauvage-dauphin-2009_(C)_Nozzhy_com-Picasaweb.jpg

 … « La fréquentation est en hausse de 40 % par rapport à l’année précédente. On a dépassé les 300 000 visiteurs », se réjouit Philippe Vignaud, le directeur du safari-parc de Port-Saint-Père. Il admet que « c’est une belle surprise ».

Le parc stagnait depuis quelques années autour de 220 000 entrées. Il avait besoin de se relancer. D’où l’ouverture en 2009 de la cité marine avec cinq dauphins. Des objectifs scientifiques, pédagogiques mais aussi touristiques. « Cela a été forcément un plus pour notre fréquentation », admet Philippe Vignaud. Il souligne que « le taux de satisfaction des visiteurs est plus fort en 2009 que les années précédentes. Le public a surtout apprécié notre animation avec les dauphins, qui n’a rien à voir avec un grand show à l’américaine. Ici, nous sommes davantage dans la pédagogie. »

… Au-delà de la curiosité du public vis-à-vis de la nouveauté des dauphins, Philippe Vignaud explique aussi cette poussée de la fréquentation par un autre facteur. « Globalement, on le voit bien, tous les parcs de loisirs ont bien travaillé en 2009. A cause des incertitudes économiques, des gens sont partis moins loin en vacances. On a eu beaucoup de visites de proximité ». Planète Sauvage doit rouvrir le 1er avril pour la saison 2010. C’est plus tard que d’habitude. Pourquoi ? Il faut régler le souci du delphinarium. Le tribunal administratif a annulé, en novembre dernier, l’arrêté préfectoral autorisant l’exploitation de la cité marine. Les dauphins seront-ils toujours visibles par le public ? « Les dauphins sont toujours ici, assure Philippe Vignaud, mais on attend un arrêté d’autorisation d’ouverture temporaire. La préfecture travaille dessus. »

Le directeur ne souhaite pas s’avancer sur l’assurance, ou non, en 2010, des démonstrations des dauphins devant les visiteurs. Planète Sauvage reprend toute la procédure à zéro, en préparant un nouveau dossier de demande d’autorisation préfectorale. Une nouvelle enquête publique complète est nécessaire. La première avait été viciée. Il manquait des documents.

Source : Ouest-France

Nouvelles en bref des cétacés captifs - Janvier 2010
Ouverture d'un delphinarium au Friguia Park en Tunisie...