Japon : transfert de Nami, l’orque du Taiji Whaling Museum, à Nagoya…

Nami, la dernière orque du Taiji Whaling Museum a été transférée de son enclos marin vers les bassins du Port of Nagoya Public Aquarium le 25 février. 

Port of Nagoya Aquarium exhibait une orque, Ku, capturée en 1997 et qui périt en septembre 2008. Ku partageait son bassin avec des dauphins. L’aquarium de Nagoya a racheté Nami pour 5 millions de yens.

Le transfert de Nami au Port of Nagoya Public Aquarium est inscrit dans le cadre d’un programme de reproduction des orques en captivité de l’établissement. Des négociations sont en cours pour obtenir de la semence des mâles du SeaWorld Kamogawa afin d’inséminer artificiellement Nami.

Nami a été capturée en 1985 le long des côtes de Taiji alors qu’elle était âgée d’environ trois ans. Elle est l’unique survivante des quatre orques du Taiji Whaling Museum, capturées entre 1978 et 1982 et qui survécurent entre cinq jours et trois ans en captivité. A Taiji, elle occupait un enclos marin d’eau naturelle, mais peu profond ( vidéo ). L’aquarium de Nagoya possède un grand bassin d’eau chlorée équipée de larges baies vitrées.

Le Japon détient huit orques captives dans deux parcs : au Sea World Kamogawa et désormais au Port of Nagoya Public Aquarium. La moitié de la population captive est de souche sauvage et quatre autres sont nées au SeaWorld en 1998, 2001, 2006 et 2008.  Au moins 40 orques sont mortes en captivité au Japon et à Hong-kong, dont 33 avaient été capturées à l’état sauvage.

Réseau-Cétacés déplore l’extension des méthodes traditionnelles de reproduction des orques en bassin à l’utilisation et à la commercialisation des semences d’orques mâles dans le but de reproduire et de maintenir cette espèce en captivité.

Nami -Taiji Whaling Museum(C) M_Louis_Flickr - Ku -Port of Nagoya (C) Raymon Chen_Flickr-.jpg

Source : sankei.jp.msn.com

Eli Roth (Inglorious Bastards) : "Les parcs aquatiques, c'est Auschwitz pour les orques" !
Lettre ouverte à M. BORLOO...