Baleine : les pays latino-américains opposés à la chasse réunis avant la CBI…

SAN JOSÉ – Treize pays latino-américains, partisans d’une interdiction totale de la chasse aux baleines, ont entamé mardi une réunion de trois jours destinée à arrêter une position commune en vue de la prochaine conférence de la Commission Baleinière Internationale (CBI).

Les 88 membres de la CBI devront se prononcer en juin à Agadir, au Maroc, sur un « plan de paix » controversé présenté le 22 avril, consistant à autoriser une pêche commerciale limitée sur les 10 ans à venir. Ce projet prévoit notamment que le Japon, l’Islande et la Norvège réduisent drastiquement leurs prises et que la CBI contrôle l’ensemble de la chasse baleinière. Un moratoire de la CBI – qui réglemente la chasse et la conservation des cétacés – datant de 1986 proscrit toute chasse commerciale mais la Norvège et l’Islande l’ignorent tandis que le Japon exploite une faille juridique du texte, affirmant pêcher à des fins scientifiques. L’Australie et la Nouvelle-Zélande, partisanes d’une interdiction totale de la chasse, ont rejeté le compromis du 22 avril, tandis que le Japon réclame un quota de pêche plus important. Le texte prévoit qu’il limite ses prises à 410 baleines dès sa prochaine campagne dans l’Antarctique, puis à 205 d’ici 2015. « Notre pays continue à s’opposer fermement à la chasse des baleines », a déclaré le représentant scientifique du Costa Rica auprès de la CBI, Javier Rodriguez. 

Les partisans du compromis avancent que les négociations à la CBI ont été tellement parasitées par les querelles sur la pêche, que la commission n’a pris aucune mesure concernant les menaces croissantes pour les baleines que représentent le changement climatique, les collisions avec les bateaux ou les filets dans lesquels elles s’empêtrent. Les défenseurs de l’environnement critiquent en revanche durement la proposition de la CBI, estimant qu’elle récompense l’Islande, le Japon et la Norvège d’avoir contourné le moratoire de 1986 et risque de relancer le marché, actuellement en baisse, de la viande de baleine. Parmi les 13 pays représentés au Costa Rica figurent notamment l’Argentine, le Brésil et le Mexique, les trois principaux pays latino-américains.

(©AFP / 18 mai 2010 21h36)

La baleine franche de l Atlantique Nord - (C) NOAA.jpg

Quand le Japon vend de la viande de baleine sur Internet...
Pierce Brosnan s'engage pour la défense des baleines...