Quand le Japon vend de la viande de baleine sur Internet…

Au Japon, une société toute particulière vient de voir le jour. En effet, son objectif est de vendre de la viande de baleine et de promouvoir ses bienfaits auprès des bars, des restaurants et des hôpitaux…

Une firme de négoce a été spécialement créée pour écouler les stocks de viande de baleine utilisés dans le cadre des programmes scientifiques nippons…

 

Whale_meat_Japan-_-C-_Timtak.Flickr.jpg

Officiellement, le Japon a abandonné la pêche commerciale de la baleine pendant la saison 1987-1988, conformément au moratoire de la Commission Baleinière Internationale. Néanmoins, l’activité perdure au ralenti, puisque des prélèvements de mammifères sont autorisés dans le cadre de programmes scientifiques. Avant l’acceptation du moratoire, c’étaient 20.000 tonnes de viande qui étaient tirées des mers, contre 1.500 tonnes la saison suivante. Hélas, depuis, le nombre de baleines pêchées n’a cessé de croître : 3.000 tonnes en l’an 2000, 4.000 tonnes l’an dernier, et 5.500 tonnes cette année. Les défenseurs des mammifères marins accusent le Japon d’utiliser ses programmes scientifiques comme prétexte pour cautionner la pêche. Et ce n’est pas la récente création d’une firme de négoce destinée à écouler les stocks de viande de baleine qui va calmer les esprits. « Bien que l’approvisionnement en viande de baleine ait crû ces dernières années, notre circuit de distribution reste inefficace et trop réglementé », argue Hideki Monoruki, chef de la section consacrée aux baleines de l’Agence de pêche nippone. « Cette viande n’est pas grasse mais riche en protéine, donc bonne pour la santé. Aussi, la nouvelle compagnie cherchera tout particulièrement des clients parmi nos hôpitaux ». Les hôpitaux, mais aussi les bars, les restaurants et… les internautes. En effet, le surplus sera vendu sur Internet.

La firme de négoce espère écouler cette année plus de 1.000 tonnes de viande. Le jour où vous verrez des morceaux de baleines aux enchères sur Internet, il ne s’agira peut-être pas d’un poisson d’avril…

Source : futura-sciences.com (14.05.10)

Japon : Pete Bethune risque la prison pour avoir défendu les baleines !
Baleine : les pays latino-américains opposés à la chasse réunis avant la CBI...