Japon : Pete Bethune risque la prison pour avoir défendu les baleines !

TOKYO – Un militant écologiste néo-zélandais va être jugé à partir de jeudi à Tokyo pour avoir entravé la chasse à la baleine menée par des navires japonais dans l’Antarctique, une accusation qui pourrait lui valoir jusqu’à 15 ans de prison.

Peter Bethune, membre de l’association de défense de l’environnement Sea Shepherd, basée aux Etats-Unis, est sous les verrous depuis son abordage d’un navire baleinier nippon, en possession d’un couteau, en février.

Le procès, qui doit durer trois jours, va donner un coup de projecteur à la capture chaque année de plusieurs centaines de baleines, défendue par le Japon au nom des traditions culturelles, mais combattue par les militants de Sea Shepherd et son fondateur canadien Paul Watson.

Whling Island ---(C) dalli58_Flickr.jpg

M. Bethune a été inculpé notamment de « coups et blessures, entrée illégale sur une propriété privée et entrave à des activités commerciales ».

Il est accusé d’avoir blessé un marin japonais du baleinier Shonan Maru 2 en jetant une flasque d’acide butyrique (beurre rance) le 12 février. Trois jours plus tard, il s’était approché du navire en jet-ski et était monté à bord pour protester contre le naufrage de son trimaran, l’Ady Gil, percuté le 6 janvier par ce même bateau alors que les écologistes tentaient d’entraver la pêche.

Le délit de coups et blessures est passible au Japon de 15 ans de prison et de 500.000 yens d’amende (4.500 euros), celui d’entrée illégale sur une propriété privée de trois ans de prison et 100.000 yens d’amende (900 euros).

Dan Harris, l’avocat américain de M. Bethune, accuse les autorités japonaises de vouloir transformer ce procès en « show politique ».

Sur le site internet de Sea Shepherd, Paul Watson affirme que le militant néo-zélandais est un « prisonnier politique » et « le dernier vrai samouraï actuellement au Japon ».

Les autorités japonaises ont demandé à Interpol de lancer un mandat d’arrêt international contre M. Watson, accusé de mettre en danger la vie des marins nippons.

Le Japon pêche chaque année des centaines de baleines au nom de la « recherche scientifique », une pratique tolérée par la Commission Baleinière Internationale (CBI) qui proscrit la chasse commerciale.

(© AFP / 26 mai 2010)

Voir l’Info précédente en rapport : Chasse à la baleine : un militant écologiste inculpé au Japon ! 

Soutenir Pete Bethune via Facebook : Free Pete Bethune   ( » Libérez Pete Bethune « )

Chasse à la baleine : l'Australie va engager une action contre le Japon...
Quand le Japon vend de la viande de baleine sur Internet...