Marsouins aptères captifs – Bilan 2009

Le marsouin aptère (Neophocaena phocaenoides) est un cétacé de la famille des Phocoenidés. Il est l’une des six espèces de marsouins ; mais la seule d’eau douce et dépourvue d’aileron dorsal. L’espèce occupe les eaux côtières de l’Asie, de l’Inde jusqu’au Golfe Persique, et une sous-espèce d’eau douce, qui fréquente la rivière Yangtze en Chine, constitue la sous-espèce N. p. asiaorientalis.

(C) Open cage_Com.jpg

L’espèce, considérée vulnérable par l’IUCN et dont le commerce est interdit par la CITES, est protégée en Chine et en Inde ; la chasse et les captures de spécimens vivants sont interdites. Néanmoins, le marsouin aptère est maintenu en captivité depuis 1963 au Japon et une vingtaine d’années en Chine. Face au déclin des populations sauvages, menacées par des facteurs anthropogéniques comme la pollution, la prise accidentelle dans les filets de pêche, ou l’appauvrissement des ressources alimentaires, six aquariums japonais et un chinois ont établi une population captive dans le cadre de programmes de conservation ex-situ nationaux.

En dépit de l’amélioration des connaissances sur le marsouin aptère et de la naissance de plusieurs petits, le maintien de l’espèce en captivité est délicat, et la mortalité des jeunes et des adultes élevée. Il semble donc probable que seule la protection de l’habitat naturel des marsouins ne soit capable de sauver l’espèce de l’extinction, en particulier pour la sous-espèce du Yangtze.

En 2009 :

– On compte 21 marsouins aptères captifs dans 7 delphinariums situés en Asie, dans 2 pays ;  en Chine et au Japon.

– Le Japon détient 76% de la population captive mondiale avec 16 individus captifs.

– On compte au moins 5 femelles et 12 mâles. Le sexe de 19% des individus captifs n’a pu être déterminé, soit 4 individus.

– La population se constitue à 76% d’individus d’origine sauvage.

– La moyenne est de 3 individus captifs par établissement.

– Cinq individus nés en captivité sont vivants en 2009.

– Au moins 21 marsouins aptères captifs sont morts, dont 10 nés en captivité, durant la période 1960-2009.

– Deux marsouins aptères captifs vivent sans aucun contact avec leurs congénères.

(C) Tankobee_flickr.jpg
Pour en savoir plus sur le marsouin aptère, l’historique des captures et l’espèce en captivité en 2009 :

Télécharger le dossierfichier pdf

Canada : décès de Nala, jeune béluga, à l'Aquarium de Vancouver...
Nouvelles en bref des cétacés captifs - Mai 2010

Laisser un commentaire