Golfe du Mexique : NOAA mène des tests sur le cachalot trouvé mort…

Mardi 15 juin, Pisces, le bateau de NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration – agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère) a signalé un cachalot mort. Sa dépouille flottait à 77 milles plein sud du site de dispersion du pétrole. NOAA est actuellement en train de mener des tests approfondis pour déterminer les circonstances entourant le décès du mammifère, ainsi que pour recueillir des informations sur sa vie. Il s’agit ici du premier cachalot mort signalé depuis que la plate-forme de BP a explosé le 20 avril. Il n’a pas été trouvé dans des eaux contaminées par le pétrole, cependant, la localisation de sa mort est inconnue.

Dès que le cétacé a été repéré, le chef d’opération du Pisces, Paul Felts, a appelé la ligne directe dédiée aux mammifères marins afin de signaler sa découverte à la direction du département de la Conservation de la nature au Commandement Unifié ainsi qu’aux experts sur les mammifères marins du NOAA.

Cachalot----(C) Montuno_Flickr.jpg

Se basant sur la taille estimée du cachalot, les scientifiques pensent qu’il n’a pas encore atteint sa maturité. Son état suggère que sa mort remonte à plusieurs jours ou même à plus d’une semaine. Bien qu’il n’ait pas été trouvé dans de l’eau contaminée par le pétrole, les experts sur les mammifères marins de NOAA analysent les vents et les vagues afin de déterminer l’emplacement à partir duquel la carcasse du cachalot a dérivé.

Bien qu’il soit impossible de confirmer si l’exposition au pétrole a été la cause de la mort, NOAA examine si des facteurs tels que la collision avec un navire ou un enchevêtrement peuvent être éliminés. Les échantillons prélevés sur la dépouille seront stockés sous protocoles appropriés et remis lorsque le Pisces arrivera au port le 2 juillet, ou éventuellement lorsqu’un autre bateau sera envoyé pour le rencontrer. L’analyse complète des échantillons prendra plusieurs semaines.

Conformément au protocole du département de la Conservation de la Faune, Blair Mase – coordinateur de NOAA Région Sud-est pour les mammifères marins échoués – a demandé que les membres de l’équipage NOAA prennent des photos de ce cachalot d’environ 8 mètres, qu’ils fassent des prélèvements sur sa peau par écouvillonnement pour analyse de pétrole, qu’ils recueillent des échantillons de lard et de peau pour analyse et qu’ils mesurent sa hauteur dans l’eau. Bien que le cachalot soit très décomposé, les photos et les échantillons permettront aux scientifiques de mieux comprendre depuis combien de temps il est mort. Les échantillons de lard et de peau seront utilisés pour l’analyse génétique et pour déterminer le sexe de l’animal. Les mesures du cachalot flottant dans l’eau seront utilisées pour déterminer de quelle distance et à quelle vitesse il a flotté de l’endroit où il a trouvé la mort. La carcasse a été marquée, afin que les équipes de reconnaissance aérienne soient capables de l’identifier.

Le Gordon Gunter, bateau de NOAA, est parti hier pour une expédition de plusieurs semaines afin de réaliser des photos, réaliser des évaluations, étiquetages, biopsies et études sur la densité des proies des cachalots et des baleines de Bryde. Les efforts d’intervention le long des côtes et au large continuent et comprennent des enquêtes pour déterminer la cause de la mort ou les maladies des dauphins échoués ainsi que des campagnes d’évaluation aériennes de cétacés dans toute la région. Les informations obtenues aideront à évaluer la répercussion de la marée noire sur les cétacés dans le golfe du Mexique.

Source : d1.uscgnews.com

Pour plus d’informations : deepwaterhorizonresponse.com

Voir aussi : NOAA

Bretagne (Ile-de-Batz) : la partie de pêche se finit en sauvetage de dauphins communs...
Saint-Brieuc (22) : un grand dauphin échoué au Légué...

Laisser un commentaire