Canada : quand les plaisanciers nuisent aux baleines…

(Gaspé) Des plaisanciers nuisent aux baleines en s’approchant trop près ou même en les poursuivant dans les eaux du golfe Saint-Laurent. Un problème assez préoccupant pour que le Réseau d’observation de mammifères marins (ROMM) entame une campagne de sensibilisation sous la forme d’un abordage amical en mer.Les techniciens du ROMM sillonnent les eaux gaspésiennes depuis cinq ans. «Nos employés embarquent sur des bateaux d’observation des baleines, ils font des expéditions de kayak ou de plongée sous-marine», décrit Esther Blier, directrice générale du ROMM.

Ils observent les baleines et les phoques, mais aussi le comportement des plaisanciers. Et ils en voient de toutes les couleurs. «On a vu des plaisanciers s’approcher à trop grande vitesse, beaucoup trop près des mammifères marins, et certains les poursuivre sur de grandes distances», rapporte Mme Blier.

«Les baleines fascinent les gens, et on comprend que les gens qui ont des mauvais comportements d’approche ne sont pas mal intentionnés», convient Mme Blier. Sauf que l’effet cumulé des dérangements peut avoir des conséquences graves pour les cétacés.

«Les baleines sont dans le Saint-Laurent pour s’alimenter, explique la directrice. Elles ont une courte période pour refaire leurs forces. Si elles sont souvent dérangées, elles n’auront pas mangé autant qu’elles l’auraient dû au moment de redescendre vers le sud.»

Charte des bons comportements

Le ROMM a établi une charte des bons comportements pour l’observation des mammifères marins. Les croisiéristes qui offrent des excursions aux baleines ont été sensibilisés. «Mais avec les plaisanciers, le travail n’a pas été fait», affirme Mme Blier.

Ceux qui naviguent dans les eaux gaspésiennes risquent donc d’être victimes d’un piratage amical cet été. À bord d’un Zodiac hissant un pavillon à tête de mort, Stéphanie-Carole Pieddesaux, une employée du ROMM, les abordera pour les informer des comportements à adopter.

Les huit employés du ROMM en Gaspésie passeront aussi du temps dans les marinas gaspésiennes. Ils feront remplir un questionnaire aux plaisanciers pour déterminer les lacunes dans leur comportement. Les marins seront ensuite invités à signer un engagement à respecter certaines règles.

Seule la péninsule gaspésienne sera ciblée cet été, «parce c’est un secteur où il y a à la fois beaucoup de baleines et beaucoup de plaisanciers», justifie Mme Blier. Il n’est toutefois pas exclu que la campagne soit menée dans d’autres régions au cours des prochaines années. Tadoussac (C) afternoon_sunlight_Flickr.jpgEsther Blier, du ROMM, recommande de ne pas s’approcher à moins de 100 mètres des mammifères marins, et à moins de 200 s’il s’agit d’une espèce en péril. Et s’ils viennent à vous? « Laissez-les s’approcher et profitez du spectacle!» lance-t-elle. 

Source : cyberpresse.ca   (24.07.10)

Lien en rapport : romm.ca    

Perpignan : une semaine pour observer dauphins et baleines !
Un voilier percuté par une baleine : la vidéo...

Laisser un commentaire