Ile de la Réunion : sauvetage d’une baleine au large…

Sainte-Rose. Jeudi matin, une poignée d’hommes est partie à la rescousse d’une jeune baleine piégées par des fils de pêche.

Quand les hommes se donnent la main pour venir au secours d’une baleine… Ça s’est passé jeudi au large de Sainte-Rose. Il est un peu plus de 9h quand des pêcheurs alertent la gendarmerie. Une baleine immature (juvénile) semble prise au piège par des fils de pêche. Certains se sont enroulés autour de sa queue. Les gendarmes préviennent la BNOI (Brigade nature de l’océan Indien) et l’association Globice. Cette dernière a créé un véritable réseau « échouage » tout autour de l’île composé de bénévoles et de passionnés. Quand ils arrivent au Port, c’est le président de l’association Animation du Port de Sainte-Rose, Philippe Jasmin, qui leur propose de les emmener sur place. La baleine se situe à 2 000 nautiques de la côte, un peu moins de quatre kilomètres. « À notre arrivée, elle avait deux fils de pêche (probablement du type utilisé par les long liners) enroulés autour de sa queue. Elle était immobile et semblait se reposer comme si elle s’était énormément débattue pour se libérer », raconte Bernard Rota, membre de Globice. L’association est venue avec du matériel de plongée et de quoi libérer le cétacé. C’est à la nage que les deux membres de Globice poursuivent leur approche de l’animal. « Et à ce moment-là, elle a commencé à nager vers nous et a donné un coup de queue qui lui a permis de se libérer des derniers fils », poursuit le passionné. En s’éloignant, la baleine ne présentait pas de signe de blessure, « mais elle semblait stressée ». Au final, plus de peur que de mal et une histoire qui finit bien ! La preuve de l’efficacité du réseau « échouage » de Globice sur l’île et du danger que représente pour les mammifères marins ce type de fil de pêche près de nos côtes… C) Michael Dawes_FLickr.jpgSource : clicanoo.re    (18.09.10) Voir aussi : globice.org  

Echouage d'un groupe de baleines en Nouvelle-Zélande...
Nouvelle-Zélande : premier échouage d'un dauphin sablier en 150 ans...

Laisser un commentaire