Mort d’une quatrième orque à SeaWorld cette année…

Jamais deux sans trois, dit le dicton. Il semble se révéler exact pour le SeaWorldOrlando, en Floride, lequel – après la mort de sa dresseuse Dawn Brancheau, tuée par l’orque mâle Tilikum, le 24 février, puis celle de l’orque Taima et de son petit mort-né le 6 juin – subit une troisième perte hier ; celle de l’orque Kalina , âgée de 25 ans. Ce décès survient moins d’un mois après celui de la jeune orque Sumar, âgée de 12 ans, au SeaWorldCalifornie, qui succomba à une pathologie foudroyante le 7 septembre.

La mort inattendue de Kalina, a surpris l’équipe de SeaWorld. L’orque s’était en effet bien alimentée dimanche, après quelques prémices de maladie apparus vendredi. Elle montra des symptômes de mal-être lundi après-midi et mourut subitement en début de soirée. Kalina marqua l’histoire de SeaWorldpour avoir été la première orque née avec succès en captivité. Elle est la 14ème orque à périr au SeaWorldOrlando.

Kalina, née le 26 septembre 1985 au SeaWorld Orlando, est la fille de Katina, une orque sauvage capturée en 1978, et de Winston, un mâle mort 6 ans après sa capture en 1976. Kalina laisse une jeune orque immature de 4 ans, Nalani, née au parc le 18 septembre 2006. Cette mort est prématurée ; en milieu naturel, les femelles atteignent ordinairement 50 ans et peuvent atteindre 80-90 ans.

Une nécropsie sera effectuée afin de déterminer les causes précises de la mort de l’orque. Il est possible que les changements récents survenus au parc, avec la disparition de sa congénère gestante et du traitement spécial appliqué à Tilikum depuis l’accident impliquant Dawn Brancheau, aient contribué à une immuno-dépression de Kalina.

Le parc de Floride ne possède désormais plus que 6 orques, jusqu’à la naissance du septième petit de Katina, âgée de 32 ans prévue ce mois-ci. La population captive du SeaWorldOrlando comprend aujourd’hui :

– Tilikum, mâle étalon et père de l’essentiel des orques nées à SeaWorld. Tilikum a été dressé pour fournir de la semence aux dresseurs sur demande et l’insémination des femelles est une pratique désormais courante depuis plusieurs années dans le cadre du programme de reproduction.
– Katina, la femelle reproductrice expérimentée, d’origine sauvage,
– Kayla, une femelle de 22 ans qui ne s’est jamais reproduit avec succès,
– Trua, un mâle immature de 5 ans,
– Malia et Nalani, deux femelles immatures nées respectivement en 2006 et 2007.

Suite à ces nombreuses pertes, il est probable que SeaWorldrestructure et rééquilibre sa population captive à moyen-terme, en effectuant certains transferts entre les différents parcs au Texas, en Floride et en Californie.

IMPACT DE CES MORTS SUCCESSIVES

Avec la mort de deux femelles reproductrices, l’avenir du programme de reproduction en bassin semble compromis. Cette perte est considérable pour le parc ; comme Taima, Kalina était une mère expérimentée et dans la force de l’âge, sur laquelle reposaient de grands espoirs après quatre naissances de petits en bonne santé : Keto (1995) actuellement au Loro Parque, aux Iles Canaries (Espagne), Tuar (1999) déplacé au Sea WorldSan Antonio, Skyla (2004) également en prêt au Loro Parque et Nalani (2006) au SeaWorldOrlando.

Ces morts à répétition de jeunes adultes souligne l’incapacité d’offrir des conditions de vie décentes aux orques captives. Ces prédateurs de grande taille souffrent des conditions de vie en captivité : le manque d’exercice et de stimulation, l’absence de prédation de proies vivantes, l’espace restreint, la performance des spectacles, la production de comportements non naturels sur demande et la structure artificielle des groupes qui ne respectent pas celle des unités sociales stables des orques sauvages composées de femelles adultes et de leur descendance.

  Sea World Orlando - (C) Fantaz-flickr.jpg

Source : orlandosentinel.com (05.10.07)
 

Pour en savoir plus sur l’espèce captive :

Télécharger le dossier complet fichier pdfOrques captives – Identification 2009 :
Télécharger le dossier fichier pdf

Retour vers le Grand Bleu… 1€ pour venir en aide aux dauphins Tom & Misha !
Nouvelles en bref des cétacés captifs - Septembre 2010...

Laisser un commentaire