Yoga, de retour sept ans après à la Réunion !

Alors que la saison des baleines se termine et qu’elles retournent en Antarctique, l’association Globice (Groupe local d’observation et d’identification des cétacés) annonce sa première « recapture inter-annuelle » de baleine à bosse à la Réunion dans un intervalle de sept ans.

Tatie n’est autre que Yoga

L’élue, baptisée Yoga, a été identifiée à neuf reprises près des côtes réunionnaises sur une période allant du 6 août au 4 octobre 2010. Elle était déjà venue en 2003 mais elle était alors connue sous le prénom de Tatie. L’identification a été permise en comparant des photos de la nageoire caudale de la baleine, l’une datant de 2003 et l’autre de 2010.

Rappelons que les baleines quittent l’Antarctique en hiver afin de venir mettre bas dans les eaux plus chaudes de l’océan Indien. Et, durant la saison des baleines qui s’étend sur une période d’environ quatre mois, l’association effectue en moyenne trois sorties d’observation par semaine durant lesquelles elle recueille diverses données, dont la photo-identification des individus et l’identification des espèces. 


Mâle ou femelle ?

Yoga a été aperçue dans différents types de groupes : soit accompagnant une baleine et son baleineau, soit escortant un groupe actif de cinq ou six baleines en activité de reproduction, soit seule. Toutefois, sa présence auprès d’une femelle et de son nourrisson et dans un groupe actif laisse penser aux scientifiques de l’association que Yoga serait en fait un mâle qui cherche à s’accoupler.

Seule une analyse génétique permettrait de le savoir. Chose qui sera sans doute possible assez rapidement car Yoga fait partie des premières à avoir été échantillonnée dans le cadre du programme de biopsies mené conjointement par Globice et la BNOI (Brigade de la Nature de l’Océan Indien).

De la patience, encore de la patience…

Les baleines ne semblent pas montrer une grande fidélité au site de reproduction qu’est la Réunion. Le taux de recapture est faible et l’intervalle de temps qu’il existe entre deux identifications est très long. Pour revoir Yoga, il aura fallu attendre sept ans…

Des données qui montrent que les baleines changent régulièrement de destination d’une année à l’autre et qu’elles n’ont pas d’attaches particulières pour un lieu. Toutefois, malgré ce délai d’attente, seule une observation régulière permettra une meilleure compréhension des baleines à bosses à la Réunion et de leur mouvement migratoire. Humpack -(C) Michael Dawes_Flickr.jpgSource : zinfos974.com  (28.10.10)

Incroyable rencontre entre un nageur et un dauphin d'Hector saisie en image !
Des orques joueuses devant Bouillante, en Guadeloupe !

Laisser un commentaire