L’hybridation menace les espèces arctiques…

Dans la revue Nature d’aujourd’hui, des chercheurs américains mettent en garde contre les risques de l’hybridation engendrée par la fonte des glaces arctiques

En 2006, des chasseurs ont abattu un ours blanc tacheté de brun – le rejeton d’un ours polaire et d’un grizzly, renommé «pizzly». Des hybrides de narval et de béluga, par exemple, ou de différentes espèces de baleines ont été observés. «Selon les prédictions, il n’y aura plus de glace dans l’océan Arctique en été d’ici à la fin du siècle», soulignent les spécialistes. Des espèces vivant dans des eaux auparavant séparées par une barrière de glace seront en contact, ce qui pourrait mener à la disparition d’animaux comme la baleine franche du Pacifique Nord, dont la population est actuellement estimée à moins de 200 individus. Les chercheurs appellent à une surveillance accrue du phénomène pour pouvoir mettre sur pied des plans de protection.Narval-Dompub.jpgSource : letemps.ch  (16.12.10)

Michigan (Etats-Unis) - Evolution des baleines : une exposition exceptionnelle de cétacés fossiles !
Le repas d'une baleine bleue pourrait nourrir plus de 200 personnes !

Laisser un commentaire