États-Unis : sauvetage d’une baleine franche emmêlée dans des filets…

L’équipe de biologistes fédéraux de la NOAA a libéré une baleine franche de Biscaye (Eubalaena glacialis), l’une des espèces de cétacés les plus menacées, de cordages qui mettaient sa vie en péril, le 15 janvier dernier.

Lors de l’opération au large du Cap Canaveral, l’équipe a eu recours avec succès à des substances sédatives afin de réduire les mouvements et le stress de la baleine et de s’en approcher plus facilement. C’est la deuxième fois que la sédation chimique est utilisée pour faciliter les opérations de sauvetage d’une baleine en mer ; la première ayant eu lieu en mars 2009, au large de la Floride.

Quelques cordages n’ont pas pu être coupés, mais l’équipe de la NOAA espère qu’ils ne porteront pas préjudice à l’animal et que la baleine pourra s’en libérer seule. Celle-ci sera suivie durant les prochains jours par observation aérienne afin d’évaluer son évolution, et l’équipe interviendra de nouveau si nécessaire. 800px-Eubalaena_glacialis_smiling.jpgLa jeune femelle, née en 2008, avait été aperçue le 25 décembre dernier, lors d’un contrôle aérien de la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission, sur la zone de reproduction de l’espèce, au large de la Georgie et du nord-est de la Floride. L’objectif de l’équipe aérienne est de détecter les baleines franches sur une zone déterminée, où le trafic maritime est intense, afin d’informer les embarcations de la présence des cétacés et d’éviter ainsi qu’ils ne soient percutés. Les collisions avec les bateaux représentent en effet un facteur de mortalité significatif pour l’espèce menacée.

En 2008, des règlementations strictes ont été établies afin d’augmenter les mesures de protection. Elles s’appliquent de façon saisonnière afin de limiter notamment la vitesse de croisière à 10 nœuds (environ 18km/h) sur les couloirs maritimes fréquentés par les baleines, sur les recommandations faites par les scientifiques.

La population mondiale de baleines franches de Biscaye, qui a été décimée par la chasse baleinière au XIXe siècle ne montre pas de signes de récupération et ne s’élève qu’à 300-400 individus.

Source : underwatertimes.com  (01.01.11)   underwatertimes.com  (14.01.11)   News en rapport : USA : il est interdit de dépasser les baleines !   

Corse : le cétacé échoué à la Parata est une femelle globicéphale...
Mammifères marins échoués : des précautions à prendre - Saint-Jean-de-Monts...

Laisser un commentaire