Une nappe de pétrole de 25 kilomètres pollue le Golfe Persique en Iran…

Suite à l’explosion d’un pipeline corrodé dans le Golfe Persique, une nappe de pétrole de près de 25 kilomètres de long s’étend dans la mer et sur la côte de l’Iran, risquant d’avoir un impact irréversible sur l’environnement marin local.

Une nappe de pétrole de 25 kilomètres de long au large de la côte iranienne du Golfe Persique pourrait faire des dégâts irréversibles sur l’environnement marin local, tandis que les agences de presse annoncent déjà qu’il faudra près de deux mois pour la nettoyer.

Le Ministère du Pétrole de l’Iran a refusé de faire des commentaires au sujet de cette nappe de pétrole, qui aurait été causée par l’explosion d’un pipeline corrodé la semaine dernière dans la ville portuaire de Daylam dans la province de Bushehr.

L’agence de presse ISNA a indiqué que la fuite avait été réparée le jour suivant en détournant le flux de pétrole dans une ligne auxiliaire. Mais le climat orageux mercredi dernier a déversé la nappe de pétrole dans la mer, polluant une bande de côte de près de 25 kilomètres.

Le quotidien Sharq a indiqué lundi que bien que le Ministère du Pétrole de l’Iran n’ait pas révélé quelle quantité de pétrole a été déversée depuis le pipeline défectueux, une nappe de pétrole recouvrant 200 km2 s’est formée dans le Golfe Persique.

« Une catastrophe environnementale est en train de se produire à Daylam en conséquence de cette marée noire » a indiqué Gholam-Reza Keshtkar, directeur du centre de gestion des crises de la province de Bushshr.

Il a ajouté que la nappe de pétrole, dont une partie a atteint la côte, a pollué près de 100 hectares de terres côtières et a rendu plus de 300 hectares de terrains agricoles inutilisables. oilspill (C) marinephotobank-Flickr.jpgUn responsable de l’Organisation de Protection Environnementale, Mihammad Baqer Nabavi a déclaré : « Si les conditions climatiques le permettent, les opérations de nettoyage prendront au moins deux mois ».

Le directeur du Centre de Recherche Ecologique du Golfe Persique a déclaré que l’impact de la nappe de pétrole sur l’environnement pourrait être irréversible et que le pétrole était susceptible de pénétrer davantage dans le Golfe.

« La nappe de pétrole aura sans aucun doute des conséquences irréparables sur l’écosystème marin » a indiqué l’agence de presse Mehr, citant des propos de Mohammad-Sedigh Mortezavi.

Près de 40% du commerce de pétrole brut au niveau mondial passe par le Golfe, dans lequel l’extraction du pétrole et les conflits représentent une menace significative pour l’environnement marin.

Source : actualites-news-environnement.com  (07.02.11)

Norvège : un parc naturel marin menacé après l'échouage d'un navire...
Toute la vie des baleines et des dauphins racontée comme une histoire...