Japon : mission baleinière suspendue !

Le Japon a suspendu sa mission baleinière dans l’Antarctique, en raison des pressions exercées par l’association de défense de l’environnement Sea Shepherd, et étudie la possibilité d’y mettre fin plus tôt que prévu, a-t-on appris aujourd’hui auprès de l’Agence des pêches.

« Le (bateau) Nisshin Maru, qui est poursuivi par Sea Shepherd, a suspendu ses activités depuis le 10 février pour des raisons de sécurité, et nous sommes en train d’étudier la situation, y compris la possibilité d’arrêter prématurément sa mission », a expliqué un responsable de l’Agence, Tatsuya Nakaoku.

Selon un militant d’une autre organisation écologiste, Greenpeace, le Japon aurait déjà décidé de raccourcir la campagne de cette année, non pas à cause du harcèlement de Sea Shepherd mais compte tenu des stocks massifs de chair de baleine déjà accumulés. (C) Martin Cathrae_FLickr.jpg« Des informateurs nous ont déjà dit que les pêcheurs allaient rentrer plus tôt », a affirmé Junichi Sato, ajoutant que la capture de 1.000 cétacés, l’objectif officiel côté nippon, était impossible à réaliser du fait de la capacité insuffisante du navire amiral de la flotte baleinière, le bateau usine Nisshin Maru.

« Le harcèlement de Sea Shepherd est présenté comme la raison officielle, mais cela tient davantage à des raisons particulières au Japon », a-t-il poursuivi.

Les bateaux japonais pêchent chaque année plusieurs centaines de baleines dans l’Antarctique au nom de la « recherche scientifique », une pratique tolérée par la Commission baleinière internationale qui interdit la chasse commerciale au cétacé depuis 1986.Source : lefigaro.fr  (16.02.11) Réseau-Cétacés se réjouit d’une telle nouvelle et félicite le travail de Sea Shepherd qui se livre à une traque sans merci pour sauver les baleines ! 

Voir aussi : seashepherd.fr  

Exploitation du Rorqual commun au IXe XIIe s. près de Dunkerque...
Découverte au large d'Hawaï d'un baleinier du XIXe siècle...