Pourquoi le cachalot ne sent-il pas la rose, mais presque ?

Un clin d’œil de Caroline Lepage – Diodon sur le forum – extrait de son excellent livre Pourquoi les mouches aiment-elles les crottes ?  Cette fois-ci Caroline nous entraîne dans le sillage enivrant des cachalots : question 102 de  son livre qui n’en compte pas moins de 150. Baby Sea of Cortez (C) drgflyorng_FLickr.jpg S’il ne fait aucun doute qu’une baleine vivante sur cette planète est un trésor inestimable, il faut reconnaître que les cachalots peuvent valoir de l’or, au sens propre ! En effet, ils leur arrivent de rejeter des blocs d’une substance précieuse que certains peuvent avoir la chance de retrouver à Madagascar, en Nouvelle-Zélande, en Australie ou en Norvège par exemple.

Ces grands cétacés raffolent des calmars géants. Or, chaque calmar porte un bec corné très indigeste. Alors, à force d’en manger, le tube digestif du cachalot est irrité et produit des concrétions grasses d’abord très foncées : l’ambre gris.

Comme de simples déjections, l’organisme de l’animal expulse ces morceaux qui, malgré une densité légère, peuvent peser plusieurs dizaines de kilos. Ceux-ci flottent très longtemps et finissent par s’échouer sur le littoral. Avec le temps et sous l’action des éléments, la couleur des morceaux s’éclaircit et leur odeur initiale peu ragoûtante se transforme en une mystérieuse senteur. Musquées, boisées, d’encens : les notes variées de l’ambre gris sont reconnues en parfumerie depuis des siècles et des siècles !

Les chimistes ont pu identifier les molécules qu’il contient : de l’épicoprostérol et surtout de l’ambréine, inodore à l’origine, dégradée ensuite en ambrox et en dizaines d’autres composés donnant ses qualités odorantes à l’ambre gris.

Aujourd’hui, en laboratoire, on sait le reproduire de manière synthétique. Il n’est donc plus nécessaire, comme on le faisait jadis, de partir en quête de la substance naturelle en mer ou d’aller fouiller dans les intestins d’un pauvre cachalot victime de la chasse commerciale à la baleine (interdite depuis 1986 !). Toutefois, l’ambre gris, extrêmement rare et cher reste convoité. On l’utiliserait toujours à l’état de trace comme fixateur de parfums…

Source : plongeur.com  (25.02.11)  

Des dépôts de pétrole et d'animaux morts dans le golfe du Mexique...
Pétrole Artificiel : Ils ont trouvé la recette de fabrication du pétrole !

Laisser un commentaire