Nouvelle-Zélande : les globicéphales échoués auraient été victimes du séisme…

D’après les spécialistes, les centaines de baleines échouées dimanche sur une plage de Nouvelle-Zélande auraient peut être subi.

La coïncidence pourrait bien ne pas en être une. Dimanche dernier, 107 baleines-pilotes se sont échouées sur une plage de Stewart Island, sur l’île du sud de Nouvelle-Zélande. Bien qu’étant assez fréquent, le phénomène n’avait alors pas trouvé d’explication et les spécialistes avaient une nouvelle fois avancé différentes hypothèses. Mais le séisme qui a frappé le pays hier, soit 48 heures après l’échouage, a réveillé les interrogations : et si les deux événements étaient liés ?(C) digitalsadhu_Flickr.jpgD’après les spécialistes, la corrélation est loin d’être exclue. Les baleines auraient ainsi ressenti les signes avant-coureurs du tremblement de terre bien avant sa survenue. Un avertissement qui leur aurait été fatal. « Les mouvements des plaques tectoniques et les changements du champ électro-magnétique impliqués dans le séisme pourraient avoir désorienté la boussole interne de ces cétacés entraînant leur naufrage » a expliqué à Europe 1, la spécialiste Céline Liret de l’Océanopolis de Brest.

Une explication d’autant plus probable que ce n’est pas la première fois qu’une telle coïncidence est observée. Près de 170 baleines se sont échouées en Australie et en Nouvelle-Zélande les mois précédant le tsunami qui a frappé les côtes de la Thaïlande en 2004. Et plus de 80 cas similaires auraient été recensés par les scientifiques au cours des quinze dernières années.

Source : news.yahoo.com  (23.02.11)   Voir également : Une centaine de globicéphales morts échoués sur une plage en Nouvelle Zélande…   

Cétacés en détresse : le Var se mobilise...
Une centaine de globicéphales morts échoués sur une plage en Nouvelle Zélande...