The Cove : Le metteur en scène et les traditions ancestrales japonaises…

Le metteur en scène du film The Cove, dans lequel on assiste au massacre de dauphins et de baleines dans la Baie de Taiji, au Japon, et qui a reçu un Oscar en 2009, estime que son film n’a pas fait l’objet d’une notoriété suffisante au Japon, et en particulier auprès des 3500 habitants de la commune de Taiji. Pour y remédier, Louie Psihoyo vient de procéder à l’envoi à ses frais de DVD gratuits de son film aux habitants de la petite ville. La mairie a confirmé la réception de deux exemplaires doublés en japonais, mais a précisé que personne ne les avait encore visionnés.

Entre septembre et mars, environ deux douzaines de pêcheurs capturent jusqu’à 2300 dauphins souffleurs et baleines pilotes sur le quota de 20 000 captures annuelles autorisées au Japon. Ce n’est pas tant le nombre de spécimens tués, qui pose problème, mais plutôt la méthode, puisque les animaux ne sont pas harponnés en mer, mais piégés dans des eaux peu profondes et lardés de coups de couteau jusqu’à à la mort. Cette pratique est issue d’une tradition du 16ème siècle, et s’explique également par les prix très élevés de la viande de dauphin sur les marchés.

L’année dernière, le film a été présenté au Japon au cours du festival international du cinéma de Tokyo, puis a été distribué dans les salles, cependant plusieurs d’entre elles décidèrent de ne pas le diffuser, après avoir reçu des menaces de la part d’ultranationalistes. Dolphin meat (C) Joseph Tame_Flickr.jpgSource : express.be  (mars 2011)    

L'Islande sommée d'abandonner la chasse à la baleine !
La viande de dauphin ? Un danger pour la santé !

Laisser un commentaire