À la rencontre du peuple dauphin…

Les dauphins sont parmi les animaux dont les capacités cognitives sont les plus développées. Leurs comportements témoignent d’une sensibilité et d’une intelligence exceptionnelle…

Conscients d’eux-mêmes……et des autres
Les dauphins comptent parmi les animaux ayant scientifiquement prouvé qu’ils avaient conscience d’eux-mêmes. Après avoir été habitués à un miroir, si on leur fait une marque ils chercheront à l’explorer. Mais plus étonnant encore, ils ont prouvé à de multiples reprises qu’ils étaient capables d’un comportement altruiste à travers le sauvetage d’humains attaqués par des requins, ou bien par l’adoption de bébés dauphins orphelins ou même le sauvetage par un grand dauphin de deux cachalots pygmées échoués sur une plage néozélandaise…

Des êtres communicants
Plusieurs études sur le langage des dauphins ont été réalisées sur des populations libres. Depuis le début des années 70, une population de dauphins sauvages est ainsi étudiée dans la baie de Sarasota en Floride. C’est chez eux qu’a été montrée l’existence d’une signature individuelle sonore, un peu à l’image de nos noms et prénoms, dans laquelle on retrouve le code de la mère, celui du groupe d’appartenance et un code individuel. Mais la gamme des cliquetis et autres sons émis par les dauphins est bien plus étendue et les scientifiques s’accordent à parler de véritable langage, avec des dialectes propres aux différents groupes ! Tangalooma (C) Garion88_FLickr.jpgUtilisation d’outils et… d’humains
Une étude réalisée auprès des dauphins sauvages de Shark Bay en Australie, a montré que certains dauphins, principalement femelles utilisaient une éponge pour se protéger le rostre avant de fouiller le sol. Mieux encore, en Mauritanie, ce sont les humains qui sont utilisés par les dauphins pour attraper les poissons. Lors de la migration des mulets, les poissons forment des bancs compacts difficilement chassables par les dauphins car lorsque l’un d’entre eux est isolé, il se réfugie sur les hauts fonds. Or c’est là que les pêcheurs locaux pratiquent la pêche à pied. Dauphins et pêcheurs ont donc pris l’habitude de pêcher ensemble, de telle sorte que les poissons se retrouvent coincés entre les uns et les autres, pour un bénéfice réciproque. D’autres cas de pêches collaboratives existent à travers le monde, notamment au Brésil.

Tout sauf l’ennui
Les dauphins aiment jouer. Quel que soit leur âge, ils font des anneaux de bulles avec leur évent. Ils les poussent, les font tourner, les suivent à plusieurs ou passent au travers… En captivité, ils s’ennuient et s’occupent comme ils peuvent. Ils jouent par exemple avec les objets que les visiteurs laissent tomber dans le bassin. Un dauphin a même été vu dissimulant sa collection d’objets aux plongeurs venus nettoyer le bassin ! Pour nombre d’entres eux, l’ennui et la captivité confine au désespoir. Pour ces animaux si sensibles, le suicide est parfois la conclusion…

Agir
Pour le respect du peuple dauphin, ne cautionnez pas les spectacles de dauphins.
Commandez et diffusez notre carte pétition  et le tract dauphins captifs.
Vous pouvez aussi vous informer et contribuer à la sauvegarde des
océansen faisant évoluer vos habitudes de consommation.

Source : lepost.fr   (10.03.11)    one-voice.fr       

Une cape de silence pour l'environnement ultrasonore marin...
Cette baleine est seule parce qu'aucune autre ne peut l'entendre...

Laisser un commentaire