70 dauphins captifs bientôt libérés grâce à l’action de Ric O’Barry

Environ 70 grands dauphins maintenus en captivité en Indonésie, attendent leur remise en liberté, après que Ric O’Barry, ancien dresseur de Flipper reconverti en militant pour la cause des dauphins captifs et oscarisé en 2010 pour le film-documentaire « The Cove« , ait réussi à obtenir leur libération en collaboration avec deux institutions de protection animale. Jakarta Animal Aid Network (JAAN) et l’Earth Island Institute pour qui Ric O’Barry travaille, ont construit un enclos de 90 mètres carré dans le parc national Karimun Jawa, qui s’est converti en bassin de réhabilitation de dauphins le plus grand au monde. Il est destiné à héberger temporairement les cétacés avant de les relâcher dans leur habitat naturel des eaux de la côte nord de Java.  2007_-C-_Gelanang_Samudra_Ancol.jpg

 Ric O’Barry a déjà participé à plusieurs programmes de sauvetage et réhabilitation de dauphins captifs. Après que l’organisation JAAN ait découvert que la majorité des dauphins captifs en Indonésie avaient été capturés illégalement dans le parc national Karinum Jawa, à Java et dans le parc National Ujunh Kuon à Banten, son équipe s’est mobilisée pour aider ces dauphins voués à un triste sort en captivité ; la production de spectacles contre du poisson et la vie dans un espace confiné et artificiel. Certains dauphins constituaient même l’attraction principale de cinq cirques ambulants ! Les autres dauphins étaient dispersés dans cinq institutions qui fonctionnaient sous couvert de protection des espèces, éducation et thérapies et qui sans aucun scrupule avaient acheté les cétacés à des braconniers opérant dans le nord de Java. O’Barry souligne que voir un dauphin affame exécuter des tours sur la demande de l’homme pour obtenir du poisson n’est pas un support éducatif valable, car il constitue une forme de mauvaise éducation et un spectacle de dominance. Il invite les gens à ne pas acheter de tickets pour voir les spectacles de dauphins car la demande stimule le commerce et la capture de dauphins sauvages. Enfin, il espère que les dauphins sauvages pourront bientôt être rendus à leur environnement naturel protégé, qu’ils n’auraient jamais dû quitter. Source :  thejakartaglobe.com   (24.03.11)  Voir également notre rubrinque « Cétacés captifs » ci-contre et notamment : Les cétacés et la captivité… ce que les delphinariums ne vous disent pas…  

Wikie, une orque captive du Marineland d'Antibes donne naissance à un petit...
Nouvelles en bref des cétacés captifs - Mars 2011...

Laisser un commentaire