Espèces menacées : COECO nous invite à les protéger !

L’association COECO, qui lutte pour la préservation de la nature et prône l’éco-tourisme, vient de lancer un site Internet proposant de parrainer une ou plusieurs espèces menacées. Une plateforme baptisée E-SPECES, qui présente un catalogue d’animaux dont les populations sont en danger, et propose plusieurs solutions pour participer concrètement à leur protection.   

-c-_Blue_dolphin_Marine_Tour._FLickr.jpg

  Le crocodile du Nil, la baleine à bosse, l’éléphant d’Asie, la tortue Luth ou encore le fennec : autant d’espèces en danger d’extinction, que l’association COECO propose de parrainer afin de lutter pour leur préservation.  « Partout sur la planète, des déserts aux forêts équatoriales, des espèces sauvages sont menacées de disparition. Le rythme des extinctions s’est considérablement accéléré depuis un siècle et la conservation de la biodiversité est devenue un enjeu majeur à toutes les échelles. Ce sont souvent les actions locales qui font la différence et qui, pas à pas, ici et là trouvent des solutions pour un développement humain durable. La plateforme E-SPECES s’est donnée pour objectif d’être le ciment de toutes ses briques et de contribuer à enrayer l’érosion de la biodiversité partout sur la planète », souligne COECO sur son site Internet.
Dans un catalogue présentant ces espèces en danger, l’association explique quelles sont les menaces qui pèsent sur elles, et les moyens mis en œuvre pour les protéger. COECO invite alors les internautes à faire des dons uniques ou mensuels pour soutenir des projets de préservation, mais aussi d’agir concrètement sur le terrain en rejoignant l’un de ses projets. L’association demande en outre aux internautes de contribuer à la sensibilisation du public, en partageant sur les réseaux les informations concernant ces espèces menacées.
  Les internautes qui participeront aux actions de COECO seront régulièrement tenus informés des découvertes et résultats du programme qu’ils soutiennent. En permettant à tout un chacun de contribuer à la préservation des espèces en danger, l’association espère mobiliser et sensibiliser le plus de personnes possibles aux menaces qui pèsent sur des animaux vivant bien souvent dans des pays en développement qui n’ont pas les moyens de lutter pour leur conservation.
 
 Source : maxisciences.com (16.04.11)    Voir également : coeco.asso.fr       

OSPAR : une avancée dans la protection des aires maritimes en haute mer
Parc national des calanques : un projet en attente d’amélioration...

Laisser un commentaire