L’Europe inflexible sur la baleine !

Depuis que la crise économique et financière a mis à plat son économie, l’Islande, jusqu’alors eurosceptique, aimerait adhérer à l’UE. La candidature du pays est controversée à cause d’une tradition dénoncée de toutes parts et théoriquement interdite : la chasse à la baleine. Le pays souhaiterait infléchir la position de l’Union pour préserver cette chasse, pourtant inutile économiquement. L’Allemagne en a fait une condition sine qua non pour l’entrée de l’île dans l’Europe. (C) Martin Cathrae_FLickr.jpgL’Allemagne et le Royaume-Uni ont vigoureusement appelé leurs 25 partenaires à ne pas céder lors de la prochaine réunion de la Commission baleinière internationale à la demande de levée du moratoire sur la chasse à la baleine, que soutient l’Islande

Malgré le moratoire international de 1986 qui interdit la pêche à la baleine, quelques pays continuent de chasser les cétacés à coups de harpons explosifs sous couvert de tradition culinaire. En dehors du Japon, connu pour ses démêlés avec l’association de protection de la mer Sea Shepherd, cette chasse est pratiquée en Europe du nord par la Norvège, le Danemark et l’Islande. Cette dernière capture à elle seule plus du quart des baleines chassées.

Ce pays, que les Nations unies considéraient comme le plus prospère en 2007, a été meurtri par la crise financière (la bourse a chuté de 89 % en 2008). L’Islande souhaite désormais profiter de la force de l’économie de l’Europe. Elle applique déjà près des trois quarts des lois nécessaires à une adhésion. Si Bruxelles a donné son feu vert jeudi à l’ouverture des pourparlers, la Commission a signifié que la chasse à la baleine était un obstacle majeur. « L’Islande autorise la chasse à la baleine, ce qui n’est pas en ligne avec l’acquis communautaire. Des mesures nécessaires devront être prises en ce qui concerne la protection des cétacés », juge Bruxelles.

Berlin a fait d’ailleurs du renoncement à la chasse à la baleine une condition absolue pour l’entrée de l’Islande dans l’UE. Et le Parlement allemand vient de recommander au gouvernement de « s’en tenir à l’interdiction de la chasse commerciale à la baleine » dans les négociations d’adhésion de l’Islande. « Nous avons déposé notre candidature à l’UE en connaissance de cause et avec la conviction de pouvoir parvenir à une solution sur les baleines », souligne un diplomate islandais. Reykjavik entend faire valoir le caractère traditionnel de cette chasse pour réclamer une exemption à la législation européenne.

Une chasse sans raison économique

Le quota pour l’Islande est de 150 animaux par an et cette industrie ne représente que 1 % du PIB. Greenpeace affirme d’ailleurs que l’Islande s’est fixée elle-même ce quota. Les associations écologistes expliquent que le marché de la chasse à la baleine est très réduit et même inexistant en ce qui concerne le rorqual commun, spécialité des Islandais. Greenpeace dénonce le gâchis engendré par cette pêche. 1 500 tonnes de viande de baleine pêchées l’année dernière n’auraient pas été écoulées. Alors que le whale watching, l’observation touristique des baleines, serait au moins aussi intéressant économiquement.

« C’est plus une question d’indépendance et d’émotions, de nationalisme », juge le politologue islandais Eiríkur Bergmann. Le pays lui-même est divisé sur la question. « Personnellement, je pense que nous ne devrions pas le faire parce que cela n’aide pas notre économie », souligne M. Sigurdsson, président de la commission des Affaires étrangères au Parlement islandais. La question devra être traitée dans le courant des négociations quand arrivera le moment d’aborder le chapitre des questions d’environnement. « Et si la chasse à la baleine se révèle devenir l’obstacle principal à une adhésion, alors nous devrons juste reconsidérer toute l’affaire », juge-t-il. Ce qui pourrait signifier, pour l’île, la fin d’une tradition sanglante.


Source : developpementdurable.com  (21.05.11)  Actualité récente en rapport :Le dossier des baleines devant la Cour internationale de Justice de La Haye !   Islande : pause dans la chasse à la baleine…    Voir également notre dossier complet sur le thème : La chasse baleinière…  

Sea Shepherd empale des baleines !
Islande : pause dans la chasse à la baleine...