La Réunion : dernière saison de test pour la charte baleine…

Créée en 2009 pour une durée de trois ans, la charte d’approche des baleines entame sa dernière saison d’évaluation. Si elle n’est pas respectée à la lettre, l’État mettra en place une réglementation plus stricte. Pour le moment, les cétacés se font désirer.

Alors que les signalements fleurissent ces derniers jours tout autour de l’île, les baleines se font malgré tout discrètes. Le réseau d’observateurs de Globice n’a en effet confirmé aucune alerte pour le moment. Force est donc de constater que la saison n’a pas vraiment débuté. “L’an dernier, on avait enregistré une observation début mai, mais plus aucune ensuite jusqu’à mi-juin. C’est donc tout à fait normal”, confirme Laurent Mouysset, chez Globice. Il faudra donc attendre quelques semaines encore pour observer régulièrement les baleines dans nos eaux. Et la saison devrait durer comme chaque année jusqu’au mois d’octobre. Une saison qui sera d’ailleurs capitale pour l’observation de ces animaux à la Réunion car la charte éditée en 2009 pour une durée de 3 ans arrive à échéance. (C) Michael Dawes_FLickr.jpgEncore des comportements à risque

“C’est la dernière année d’essai”, rappelle Laurent Mouysset. “Si les recommandations ne sont pas mieux respectées cette année, on passera l’an prochain à la réglementation. C’est la préfecture qui prendra la décision après consultation”. S’ils constatent une nette amélioration depuis l’anarchie constatée en 2008, les spécialistes de Globice ont tout de même relevé trop de comportements irrespectueux l’an dernier. Trop de bateaux autour des animaux, trop de baigneurs à l’eau et parfois trop près des baleines ou des baleineaux, notamment le week-end en pleine saison. “La Brigade nature océan indien de la gendarmerie et les affaires maritimes vont avoir un œil très attentif cette année, poursuit le chargé d’animation de Globice. Parce qu’on relève encore trop de harcèlement, de traques. Or chaque dérangement est une dépense énergétique supplémentaire pour les baleines qui se nourrissent très peu en cette saison”. Le texte de la charte est pourtant très clair à ce sujet : “Ne jamais poursuivre une baleine : si elle change d’allure ou change brusquement de direction, c’est qu’elle ne veut pas être approchée”. Dernière saison donc pour appliquer enfin l’ensemble des consignes (voir par ailleurs). Faute de quoi, la saison 2012 verra peut-être apparaître les premiers spécimens de procès-verbaux.

Rappel de la charte

• L’approche en mer
Tous les bateaux doivent rester du même côté afin d’éviter le phénomène d’encerclement. Limiter à 5 le nombre de bateaux en observation pour minimiser les nuisances sonores. Si le nombre de bateaux en observation dans la limite des 100 m est supérieur à 5, attendre son tour à l’extérieur du cercle des 300 m. Céder sa place au bout de 15 minutes d’observation lorsque d’autres bateaux sont en attente.

• À 300 mètres environ :

 Passer au ralenti (3 à 4 nœuds maxi) puis diminuer progressivement cette vitesse.

 Éviter les changements de régime moteur : ils provoquent des nuisances sonores importantes pour les cétacés.

 Ne pas approcher les baleines par l’arrière : le bateau ne doit pas être perçu comme un poursuivant. L’approche de la baleine doit se faire selon une trajectoire d’abord  trois-quarts arrière puis devenant progressivement parallèle à la route de l’animal.

 Ne jamais couper la route des baleines.

 Ne jamais poursuivre une baleine : si elle change d’allure ou change brusquement de direction, c’est qu’elle ne veut pas être approchée.

 Ne jamais séparer les groupes de baleines, en particulier les mères et leurs baleineaux. • À 100 mètres environ :

Le bateau est à l’arrêt et doit pouvoir manœuvrer si nécessaire.
Un moteur non coupé permet de faire connaître la position du bateau aux baleines.

À proximité de la côte ou du récif, ne jamais placer le bateau entre le large et la baleine afin de ne pas bloquer l’animal.

Source : clicanoo.re  (28.05.11)

Montage ou réalite : un kayakiste de mer entre les deux mâchoires d’une baleine ?
Les baleines, le plus grand des spectacles !

Laisser un commentaire