Le gouvernement du Canada et Nunavut Tunngavik Incorporated concluent une entente sur la gestion du narval…

OTTAWA, ONTARIO–(Marketwire – 20 juin 2011) – Le gouvernement du Canada et Nunavut Tunngavik Incorporated concluent une entente sur la gestion du narval.L’honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé et ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord et l’honorable Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans et ministre de la Porte de l’Atlantique, ont commenté aujourd’hui un accord conclu entre le gouvernement du Canada et Nunavut Tunngavik Incorporated (NTI) concernant la cogestion du narval. Narwhal (C)sweart_FLickr.jpg« Je suis heureuse que le gouvernement du Canada et NTI aient conclu cette entente, » a indiqué la ministre Aglukkaq. « Le fait de travailler ensemble est toujours préférable au litige, et je crois que cette entente établit la bonne voie à suivre en ce qui concerne les progrès que nous réaliserons ensemble. »

« Comme nordiste, je suis heureuse de constater que des deux côtés, on travaille à régler cet enjeu de façon respectueuse. »

« Notre gouvernement reconnaît l’importance économique et culturelle de la pêche traditionnelle au narval pour les gens et les collectivités du Nunavut, » a ajouté le ministre Ashfield. « Nous sommes résolus à travailler avec nos partenaires dans cette cogestion, y compris NTI, le gouvernement du Nunavut, le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut, les organisations de chasseurs et de trappeurs et les collectivités du Nord, afin de poursuivre cette pêche de façon durable. »

« Nous reconnaissons aussi que cette consultation significative sur les étapes à venir est essentielle, et nous avons confiance que les prochaines réunions qui auront lieu en juillet et en août 2011 au Nunavut seront le point marquant du début d’une participation inuite bonifiée dans les décisions sur la pêche au narval. »

Source : lelezard.com   Actualité en rapport :Le Canada interdit l’exportation de défenses de narval, le Nunavut riposte…  

Comité de pilotage des 2 sites Natura 2000 en mer "Golfe d'Ajaccio" et "îles sanguinaires et Golfe d'Ajaccio"
Cinq communes du littoral veulent protéger les cétacés !

Laisser un commentaire