Canada – Des bélugas dans la baie de Gaspé : du jamais vu…

GASPÉ – Décidément, la faune marine est surprenante à Gaspé cette année : après les blanchons au printemps sur la banquise à moins d’un kilomètre du centre-ville, des bélugas ont forcé l’évacuation de la zone de baignade de la plage municipale le 25 juillet dernier.  beluga - Churchill river - Canada(C) Ansgar Walk.jpgSelon Véronik de la Chenelière, du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) à Tadoussac, il n’est pas rare d’apercevoir des bélugas en Gaspésie plus tôt en saison. Cependant, jamais les animaux n’avaient été vus aussi près des berges.

«Chaque année au printemps, des bélugas descendent le fleuve et se rendent jusque dans le golfe St-Laurent, au large de la côte de Gaspé. Mais des bélugas en plein été aussi près des berges, c’est vraiment un phénomène inhabituel», a indiqué Mme de la Chenelière.

Le GREMM a reçu plusieurs signalements et photos de bélugas dans la baie de Gaspé depuis le 5 juillet. On croit que quatre mammifères différents ont été vus au total entre Forillon et Percé.

Le premier a été aperçu près du Parc national Forillon et il s’agirait d’un adulte se baladant en solo. Un autre béluga a été retrouvé mort, échoué près de la plage de Percé. Sa carcasse a été envoyée à Saint-Hyacinthe pour expertise.

Puis, à Gaspé, le 25 juillet en début d’après-midi, un duo de très jeunes bélugas, que l’on reconnaît à leur couleur gris très pâle, a forcé les sauveteurs de la plage de Haldimand à évacuer la zone de baignade surveillée. Les mêmes petits bélugas auraient également été aperçus à Percé, à 70 km plus loin, quelques jours auparavant.

Sociables avec des dents

Selon la scientifique Véronik de la Chenelière, les sauveteurs de la plage ont eu le bon réflexe en évacuant les baigneurs: «Le béluga a une vie sociale complexe et c’est un animal très sociable, un peu comme le dauphin. Les jeunes sont de surcroît très curieux et pour cette raison, il faut être d’une extrême prudence. Ils ont d’énormes dents et pourraient blesser sérieusement un humain en voulant simplement jouer.»

Il faut donc oublier le bain de mer avec les bélugas et éviter de les approcher en kayak de mer ou en bateau. Non seulement il est dangereux de les blesser en entrant en collision avec eux, mais les mignonnes « petites » bêtes pourraient faire très mal. Sans compter que ces animaux sont protégés et qu’on s’expose à des amendes salées en prenant le risque de les approcher.

Les bélugas du Saint-Laurent sont d’un grand intérêt scientifique. Le GREMM encourage donc la population à signaler tout phénomène inhabituel et à prendre des photos. «C’est un privilège d’observer ces animaux magnifiques, mais il faut le faire de la terre, à distance, et avoir une saine méfiance: ils ne sont pas agressifs, mais en guise de jeu, ils adorent la bousculade», a dit Mme de la Chenelière.

Pour signaler un mammifère marin: 1-877-7-baleine

Source : canoe.ca (30.07.11)  Actualité récente en rapport :Des bélugas toujours en détresse…    Plus d’infos sur l’espèce & fiche pédagogique téléchargeable :Le béluga Voir également: gremm.org  

Basse Californie : le sanctuaire des baleines grises...
Une baleine charme les Californiens...

Laisser un commentaire