Canada : des orques qui se nourrissent de requins…

Des recherches scientifiques américaines ont montré que les orques qui peuplent le large des côtes de la Colombie-Britannique se nourrissent de requins et non de saumons ou de lions de mer comme la plupart de leurs congénères près des côtes. Canada (C)pntphoto_Flickr_jpg-.jpgReconnaissables à leur habillage noir et blanc, les orques ont une réputation de redoutable prédateur qui hante les eaux pour se nourrir. Mais il existe plusieurs types de ces mammifères marins, des groupes qui présentent un comportement différent et surtout une alimentation différente. Or, les côtes au large de la Colombie britannique sont largement peuplées de ces « baleines tueuses ». Toutefois, il semblerait que leur régime alimentaire diffère grandement de celui que leur avaient attribué les scientifiques. En effet, celles-ci ne se nourriraient pas de saumons et de lions de mer comme leurs congénères plus proches des côtes mais plutôt de requins.

C’est John Ford, chercheur au département de biologie aquatique de l’Académie des sciences en Californie qui est à l’origine de cette découverte. En mai 2008, celui-ci étudiait les habitudes alimentaires d’un groupe d’orques près des îles de la Reine-Charlotte, au sud de l’Alaska quand il a entendu des orques s’exciter au fond de l’eau. Une mare d’huile animale est alors remontée à la surface couvrant des centaines de mètres. Après avoir prélevé des échantillons, il a réalisé des analyses qui ont révélé que les pratiques alimentaires des mammifères marins : ces orques se nourrissaient de requins, plus précisément de requins dormeurs. Cette espèce est l’une des 14 espèces de requins répertoriés dans les eaux de la Colombie-Britannique et peut atteindre jusqu’à 4,3 mètres de longueur, rapporte Radio canada.

Une population méconnue à étudier

« Ça a été l’un des plus beaux jours de mes 30 années de carrière. C’était le point culminant de nombreuses années d’hypothèses et de débats sur les habitudes alimentaires des orques vivant au large », a expliqué John Ford qui suppose que les orques prennent les requins pour cibles en raison de leur apport riche en huiles grasses et en énergie. Jusqu’ici cette population d’orques qui vivent au large des côtes de la Colombie britannique était pratiquement inconnue. Elle n’a été identifiée pour la première fois que dans les années 1980 et les scientifiques ignorent avec précision combien elle compte de spécimens : entre 300 et 500 orques selon John Ford.

Un an après la première observation de 2008, un collègue de John Ford a confirmé les conclusions obtenues en constatant des habitudes alimentaires similaires dans la baie du Prince-William, en Alaska, où des orques se sont nourris de sept requins en trois heures. De même, un ancien pêcheur commercial, Brian Gisborne, a également aperçu près de 20 orques se nourrir de requins bleus, à près de 80 kilomètres au sud-ouest des côtes de l’île de Vancouver. Il a ainsi pensé à prélever des échantillons afin que M. Ford puisse approfondir ses recherches.

Désormais, le chercheur espère donc en apprendre davantage sur ces orques pour comprendre leurs habitudes de vie. Il précise, cité par Radio canada : « Ça va encore prendre beaucoup de temps, mais on pense avoir appris beaucoup dans la dernière année ».

Source : maxisciences.com  (11.09.11)   Actualité récente en rapport : Vidéo : les orques attaquent…    Plus d’infos sur l’espèce & fiche pédagogique téléchargeable : L’orque    

Les dauphins savent-ils qu'ils sont mortels ?
Une nouvelle espèce de dauphin découverte en Australie !