Opération « 23000 dauphins massacrés… 1 € pour faire la différence ! » : bilan définitif…

840,21€C’est la somme collectée pour l’opération « 23000 dauphins massacrés… 1 € pour faire la différence !«   Notre équipe adresse ses plus sincères remerciements à :Virginie Charbonnier, Frédéric Duran, Carole Barouh, André Lavalley, Delphine Martin David, Nelly Dacquay, Cécile Bissonnier, Alexandra Mason, Nicolas Delmer, Sakina Carré, Laurent Wery, Yves Lucas, Centre Valran (pour ses deux dons), Sophie Guillet, Stéphane Gragnic, David Delpouy, Robert Coulée (pour ses deux dons), Sophie Castreuil, Alain Bosso, Isa Roldan, Virginie Lange, Muriel Martaresche, Sylvie Joubin, Nicolas Delmer, Claudia Monari, Marie-Laure Conseil Neveu, Jean-Luc Vella, Maryse Perrot, Anne-Laure Dossin, Marine Etard et toute l’équipe de Goandsurf Surfschool, Carine Alves, Cécile Baudouin, Karine Hornois, Sonia Geerlings, Jérôme Dorval, Nancy Petitjean, Laurent Fobis, Marie Piganiol, Sophie Chevalier Lizeux, Nathalie Ducasse, Angelina Martinez, Véronique Durand, Marie-Josée Deully, Carole Faucon, Gérard Aubry, Jérémy Ferrero, Gabrielle Peyraud, Alexandra Giraudon, Julie Gomez, Catherine Brunet, Pierre de Vreyer, Sylvie Royer, Jocelyne Tita-Farinella, Olivier Guder, Céline Resseguier, Alain Démaret, Philippe Sabatié, Karine Ponthieu, Marie-Christine Bernini, Bérangère Aboucaya, Bérangère Delaite, Laura Bouche, Yanis Lecompte, Célia Gaté, Morgane Vitte, Marlène Montegut, Carole Beau, Elodie Bigot, Doniscia Veyssière, Christine Auzanne, Pierre Bigot, Viviane Quaglia, Adrien Escaich, Jacqueline Poubiaud, Gwendoline Matrat, Frédéric Luc, Sandrine Papias, Isabelle Maratrat, Nathalie Wauquier, Sylvain Perron, Agnès Wilhelm, Ismérie Gilson, Katy Maratrat, Sandra Ploumion, Tiphaine Renard, Stéphanie Bunel, Nathalie Charroin, Olivier Irion, Audrey Barat, Catherine Pax, Serge Courand, Amélie Laurent, Sophie Martin, Viviane Tits, Danaïg Boscher, Jean-Jacques Faure. Si vous avez effectué un don pour cette opération et que votre nom ne figure dans la liste, merci d’adresser un mail à sandra@reseaucetaces.org   Un grand merci également à la Dolphin Connectionqui a boosté l’opération, de manière significative, en la rejoignant !Les fonds seront reversés sous peu à Save Japan Dolphinsafin de soutenir Ric O’Barry – personnage principal du documentaire oscarisé « The Cove, la Baie de la Honte » – dans ses actions contre le massacre des dauphins au Japon.    Boites à collecte : félicitations aux meilleurs collecteurs de fonds !Dans le cadre de cette opération, outre la possibilité d’effectuer un don individuel, nous avons élaboré un « kit collectes de fonds » téléchargeable, à placer chez les commerçants, au sein des établissements scolaires etc… et avons proposé, aux 4 personnes ayant collecté le plus de fonds de les récompenser. 4 boites à collecte nous sont parvenues pour une cagnotte globale de 190 €…Le 1er prix est remporté par Danaïg Boscher (montant de la collecte : 60€): il s’agit une sortie en mer avec l’association Al Lark , pour deux personnes, à la rencontre des dauphins de la baie du Mont Saint Michel et de deux adhésions Megapterapour 2012. Le 2ème prix est remporté par Marine Etard et l’équipe de GoandSurf (montant de la collecte 50€): il s’agit d’un Pack « Adopter un dauphin »  et d’une adhésion Megaptera  pour 2012. Le 3ème prix est remporté par Sophie Martin (montant de la collecte : 45 €) : il s’agit d’une clé USB dauphin et une adhésion Megaptera pour 2012. Le 4ème prix est remporté par Amélie Laurent (montant de la collecte : 35€): il s’agit d’une adhésion Megaptera pour 2012. Rappel du but de l’opération :   Chaque année, du 1er septembre au 31 mars, les autorités japonaises autorisent le massacre de 23 000 dauphins ! Ceux-ci périssent dans d’atroces souffrances… Traqués, par des pêcheurs sans scrupules…

La finalité de ces tueries est la consommation alimentaire.En effet, la viande de cétacé est appréciée par certains, entre autre au Japon et se vend très cher. Cependant, cette consommation s’adressant à une clientèle de luxe, sa commercialisation reste très limitée.

A ce propos, il est utile de rappeler que les eaux côtières japonaises sont excessivement polluées, par conséquent l’ingestion de la viande de cétacé demeure néfaste pour le consommateur : risque de troubles neurologiques en raison de l’importance de la concentration en mercure et substances cancérigènes dans le foie des cétacés.

Certains dauphins capturés lors de ces chasses sont également vendus aux delphinariums…

L’abattage, pratiqué de manière extrêmement violente, est mené de deux manières :

– En pleine mer : les pêcheurs transpercent la chair des cétacés avec des harpons et les hissent, à l’aide de crochets de bouchers, encore vivants, sur le bateau ;

– Sur le rivage : les pêcheurs contraignent les cétacés à s‘échouer sur la plage (en utilisant, par exemple, des appareils qui émettent un bruit sourd afin que les dauphins paniquent) et les mettent à mort en leur assénant des coups de piques dans le crâne ou en les égorgeant. PressRoom_bloody20cove.jpg Vidéo montrant les massacres (âmes sensibles s’abstenir).
Un ancien chasseur de dauphins japonais de 54 ans, reconverti en Whale-Watcher depuis 1996 – activité qu’il reconnaît comme étant beaucoup plus rentable – a déclaré que ces tueries lui étaient devenues insoutenables et a commenté « Le sang gicle de la gorge des dauphins, leur agonie se prolonge au-delà de six longues minutes… Ils pleurent, ils se débattent dans l’eau sanglante en nous regardant les yeux grands ouverts…»

Cet ancien pêcheur milite d’ailleurs aujourd’hui activement pour la protection des dauphins.

Merci de votre participation !          Merci pour les cétacés qui seront épargnés grâce à votre mobilisation !

Ramer 3200 km pour sauver les dauphins !
Plus que quelques jours pour participer aux concours RC et aider les dauphins au Japon !