Deux orques retrouvées mortes dans un fleuve d’eau douce en Alaska…

Deux orques ont été retrouvés morts dans un fleuve d’eau douce en Alaska, ce milieu non salé étant probablement à l’origine de leur décès.  Stranded orca - Norway (C) Kalev Kevad.jpg Deux orques sur les trois qui s »étaient aventurées dans un fleuve d’eau douce en Alaska sont morts, probablement suite aux pressions associées au fait d’être hors de leur habitat d’eau salé, d’après ce que des responsables ont déclaré dimanche.

La baleine survivante a été aperçue en train de nager samedi dans le fleuve, et se dirigeait vers l’aval du fleuve, et pourrait potentiellement bientôt être en sécurité, d’après ce que des responsables du Service de Pêche de l’Administration Nationale Océanique et Atmosphérique des Etats-Unis ont déclaré.

Les biologistes s’inquiétaient du sort de ces trois orques parce qu’ils ont dû passer trois semaines dans le fleuve Nushagak, riches en saumon, au sud-ouest de l’Alaska, et se trouvaient à 45 kilomètres en amont de l’endroit où le fleuve se jette dans la Baie de Bristol, dont l’eau est salée.

C’était la première fois que des orques ont été vus dans un fleuve d’eau douce en Alaska, d’après les responsables de la NOAA.

La mort des deux orques a été confirmée samedi par un biologiste du Service de Pêche et de Biodiversité des Etats-Unis, d’après ce que la NOAA a déclaré.

Les agences fédérales ont été prévenues par un habitant local qui a déclaré avoir vu des carcasses flottantes.

Le biologiste a survolé la zone et a trouvé les deux orques morts, l’un flottant et l’autre sur la rive, d’après ce qu’a indiqué la NOAA.

Lorsqu’ils ont été aperçus pour la dernière fois en train de nager dans le fleuve Nushagak, les trois orques présentaient un fin revêtement sur leur peau, ce qui est un signe de stress pour l’espèce.

L’eau douce a une composition chimique différente de celle de l’eau salée et une exposition prolongée est dangereuse pour les orques, d’après Julie Speegle, une porte-parole de la NOAA à Juneau en Alaska.

« L’eau salée est leur habitat naturel » a-t-elle déclaré. « Ils nagent souvent dans l’eau douce pour poursuivre leurs proies, mais ils retournent souvent vers l’eau salée habituellement ».

Une équipe de biologistes de la NOAA prévoit de faire une autopsie des orques morts lundi ou mardi, d’après Julie Speegle.

Pendant ce temps, les biologistes surveillent encore la zone pour essayer de trouver l’orque survivant, et si nécessaire, envisagent de le ramener dans son milieu naturel d’eau salée.

Source : actualites-news-environnement.com (10.10.11)Actualité récente en rapport :Une baleine retrouvée dans un champ en Angleterre ! 

Finistère Sud - Dauphins morts : l'ONG Sea Shepherd saisit le tribunal !
Une baleine meurt échouée en Ecosse...