Une carcasse de cachalot inspire un business macabre…

Un Anglais risque des poursuites pour avoir mis en vente des bouts de carcasse d’un cétacé venu s’échouer sur la plage.L’animal de douze mètres est apparu vers Noël, déjà mort, sur la plage de Old Hunstanton, au nord du compté de Norfolk, en Angleterre. Puis, ce dimanche, une page Facebook est apparue pour proposer ses dents, ou des parties de sa mâchoire, à la vente. Hélas pour lui, l’opportuniste à l’origine de cette offre est désormais sous le coup d’une enquête pour avoir voulu vendre des partie d’un grand cachalot mort, chose illégale au Royaume-Uni. Après les acharnés du businesse, les curieux… Les autorités ont également dû persuader les nombreux visiteurs attirés par le cadavre de ne pas le toucher. Une recommandation également valable pour leurs chiens. Il faut dire que la carcasse de l’animal est en décomposition… Les spécialistes de la santé publique demandent aussi aux gens peu frileux d’éviter de se baigner dans le secteur, la qualité de l’eau risquant fort d’être affectée par la présence du défunt cachalot.

Source : lematin.ch  (02.01.12)

Un cétacé retrouvé échoué sur une plage de Bonifacio...
Port-Camargue - Un dauphin retrouvé mort...

Laisser un commentaire