La maison du « Grand Bleu » réouverte par le fils de Jacques Mayol…

Le fils de Jacques Mayol – dont le film « le Grand Bleu » a révélé l’existence au grand public, et qui était surtout un écologiste avant l’heure et défenseur de la théorie de l’existence d’une osmose entre l’homme et les dauphins – a ré-ouvert la maison de celui-ci situé sur l’île d’Elbe.   Une propriété qui offre une vue exceptionnelle sur l’île de Montecristo depuis sa terrasse duquel l’on peut également observer les dauphins qui s’attroupent le matin au pied de la falaise. La demeure a été baptisée Villa Glaucos.

Un musée pour perpétuer les idées de son père

Jean-Jacques Mayol, 56 ans, vient de ré-ouvrir la maison que son père a toujours considérée comme la maison de ses rêves, amoureux de la mer de ce coin de la Méditerranée. Jean-Jacques Mayol  précise qu’il a volontairement quitté la Floride pour s’installer en Toscane afin de continuer l’œuvre de son père et vulgariser la pensée de ce dernier.Pour ce faire, Jean-Jacques Mayol organise sur la propriété des stages de plongée libre et de yoga, les activités préférées de son père.D’ailleurs indique-t-il qu’en Floride il exerçait le même travail.Son objectif aujourd’hui est d’intégrer l’esprit de son père dans l’enseignement qu’il dispense.Un projet qui a vu le jour il y a maintenant dix et dans lequel il a été conforté par les nombreuses sollicitations des fans.Ainsi, le fils songe à transformer la Villa Glaucos en un musée en hommage à son père en y exposant des images de celui-ci ainsi que de nombreux objets lui ayant appartenu. Il souhaite dévoiler au public le véritable Jacques Mayol dont la mort est restée présente dans la mémoire collective et a occulté son travail, ses convictions et sa philosophie. Le 22 décembre 2001, Jacques Mayol avait été retrouvé pendu dans la Villa Glaucos.

Les idées de Jacques Mayol défendues par son fils

Jacques Mayol a été le premier plongeur au monde à plonger au-delà de 100 mètres en apnée.Mais au-delà de ce record réalisé en 1976, Jacques Mayol est surtout connu du grand public grâce au film Le Grand Bleu de Luc Besson (1988) dans lequel son personnage est incarné par Jean-Marc Barr.En 1979, avec son livre L’homme-dauphin, Mayol devient le pionnier français en matière de défense de l’environnement et de la préservation de la planète. Jacques Mayol revoit son fils alors que celui-ci est âgé de 17 ans. Ils ont été séparés de longues années durant suite au divorce de ses parents.Pour Jean-Jacques Mayol, son père est un penseur méconnu dont il faut mettre désormais au grand jour les idées.Jacques a en effet passé une grande partie de sa vie à chercher à découvrir les liens qui unissent l’homme et la nature et il a contribué à l’avancée scientifique. C’est en suivant Jacques Mayol que les scientifiques ont établi que la physiologie humaine subit une métamorphose dans les profondeurs.Ses immersions dans le monde des dauphins lui ont permis de comprendre et de découvrir les points communs entre l’homme et les animaux aquatiques.Il était persuadé que les dauphins se rappellent de leurs origines communes avec celle de l’homme, ce qui n’est pas le cas des hommes.
Source : lesclesdumidi.com  (23.03.12)

Costa Concordia : l'impact du naufrage sur l'environnement "évité"...
Ile de la Réunion - Le guide des animations de l'OMAR édition 2012...

Laisser un commentaire