Les États-Unis ont ouvert une enquête sur la mort d’un épaulard…

VANCOUVER – Un épaulard retrouvé mort et gravement mutilé en février sur les côtes de l’État de Washington pourrait avoir été victime d’une simulation menée par la Marine royale canadienne au large de Victoria, et les autorités américaines enquêtent.     

bateau_militaire_flickr_copyright_Nicolas_Nedialko_Nojarof.jpg

      La carcasse de l’animal, classé parmi les espèces en voie d’extinction aux États-Unis a été découverte à Long Beach, dans l’État de Washington. L’affaire est survenue quelques jours seulement après que le NCSM Ottawa eut mené des exercices d’entraînement à l’aide d’un sonar dans les eaux au large de Victoria, en Colombie-Britannique.
De nombreuses lésions ont été constatées à la tête, à la poitrine et au côté droit du corps de l’orque, selon les conclusions d’un examen sommaire. Les résultats des tests d’autopsie et de pathologie n’étaient toutefois pas complets, pas plus que ceux d’une scanographie.
Quelques heures après le début des essais militaires, des épaulards du sud ont été aperçus dans une même zone du détroit de Haro, qui sépare le Canada des États-Unis. L’organe d’application des lois du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a ouvert une enquête sur la mort de l’animal.
Un porte-parole de la NOAA, Brian Gorman, a mentionné que les enquêteurs n’avaient pas, pour l’instant, relié l’incident aux exercices militaires des Canadiens. Il a ajouté que l’enquête tenterait de déterminer s’il y a eu, ou non, violation de la loi américaine sur la protection des mammifères marins.
Aucun représentant du ministère de la Défense ou du ministre Peter MacKay n’était disponible pour répondre aux questions de La Presse Canadienne, lundi.

Source :  985fm.ca  (09.04.12)  Plus d’infos sur l’espèce & fiche pédagogique téléchargeable :L’orque  Actualité récente en rapport : Plainte aux USA pour protéger les baleines des sonars de la Navy…

Des traces radioactives en Californie en provenance de Fukushima...
Les glaces du Groenland plus sensibles au réchauffement que prévu...

Laisser un commentaire