Vidéo – Noc, le béluga qui voulait apprendre à parler humain !

Des scientifiques pensent tenir la preuve que la baleine blanche est capable d’imiter spontanément la voix humaine.

beluga_flickr_copyright_Steve_Snodgrass (2).jpg

Et si les affinités de certains cétacés pour le contact avec l’être humain n’étaient pas tout à fait un mythe ? C’est du moins ce que suggère une étude menée sur un spécimen de baleine blanche, ou béluga, qui vient de faire l’objet d’une publication dans la revue spécialisée Current Biology. Tout a commencé au milieu des années 1980, lorsque les soigneurs d’un aquarium de San Diego, en Californie, se sont mis à entendre des voix : une conversation lointaine inaudible provenant d’un bassin, un « dehors ! » lancé à leur intention…, puis personne pour répondre de cet affront. Après enquête, le coupable fut rapidement démasqué. Et, à la surprise générale, ces voix humaines étaient émises par un seul et même animal, un béluga prépubère répondant au nom de Noc, vivant depuis plusieurs années au milieu d’autres baleines blanches, de dauphins, mais aussi du personnel du parc.

De là, une équipe de chercheurs de la National Marine Mammal Fundation, dirigée par le biologiste Sam Ridgway, s’est employée à amadouer la baleine, âgée d’un peu moins de sept ans. Objectif : vérifier que les oreilles des soigneurs ne les avaient pas trompés. À coups de récompenses, les scientifiques sont parvenus à enregistrer, sous l’eau et depuis la surface, un échantillon des étranges vocalises de Noc, suffisant pour permettre une analyse acoustique. Or, il s’avère que les bruits émis ressemblent effectivement à s’y méprendre à un langage humain non identifié, tant dans le rythme que dans la fréquence du signal sonore. Un constat d’autant plus surprenant que le chant ordinaire de la baleine blanche est bien plus aigu que la voix humaine.

Gymnastique difficileClick here to find out more!

Pour descendre ainsi de plusieurs octaves et parvenir à imiter ses soigneurs, Noc a dû sérieusement travailler sa technique vocale. Car les bélugas ne s’expriment pas, comme nous, grâce à leur larynx, mais en utilisant leurs fosses nasales, dans lesquelles ils font varier la pression de l’air. Selon les chercheurs, produire des sons proches de la voix humaine a donc contraint l’animal à une gymnastique musculaire très difficile. Tant et si bien que Sam Ridgway y voit, en plus d’une capacité d’apprentissage vocale réservée à quelques rares espèces animales, une véritable tentative de communication avec l’homme. Quatre années durant, Noc aurait donc tenté d’établir le contact avec les humains évoluant autour de lui, jusqu’à sa maturité sexuelle, qui l’a, semble-t-il, conduit à se retourner vers ses congénères. Il s’est éteint en 2007 à 30 ans… Un âge canonique pour un béluga.


ÉCOUTEZ Noc qui s’emploie à imiter la voix humaine


Source & liens complémentaires : lepoint.fr (23.10.12) Source photo : flickr.com

Plus d’infos sur l’espèce & fiche pédagogique téléchargeable : Le béluga
Voir également :
VIDÉO: écoutez l’imitation de la voix humaine par la baleine NOC ! (23.10.12) Noc, la baleine qui pouvait imiter la voix des hommes (23.10.12)

Le réchauffement des océans modifierait le chant des baleines...
La pêche profonde ne respecterait pas les avis scientifiques...