Des baleines très rares trouvées en Nouvelle-Zélande…

ANIMAUX – Les scientifiques viennent de réaliser que les deux baleines découvertes sur une plage en 2010 sont des baleines à bec de Travers, une espèce rarissime…

Indopacetus pacificus - (C) NOAA 08 11.jpg


L’erreur est humaine et les scientifiques n’échappent pas à la règle. Lorsqu’en décembre 2010, deux baleines échouées sur une plage d’Opape, en Nouvelle-Zélande, les biologistes les ont identifiées comme de banales baleines grises à bec. Mais après des analyses plus poussées de l’ADN des deux cétacés, publiées ce mardi dans Current Biology, il s’agit en fait de baleines à bec de Travers, une espèce rarissime.

Des baleines très discrètes

«Nous avons été tellement surpris de découvrir que c’était des baleines à bec de Travers que nous avons refait les analyses plusieurs fois avant d’annoncer la découverte», raconte Rochelle Constantine, une des biologistes de l’université d’Auckland ayant participé à l’étude des animaux, une femelle de 5,3m de long et un jeune mâle de 3,5m. Si les scientifiques étaient si surpris, c’est à cause de la rareté de ces baleines. Jamais observée dans la nature, elle n’était connue que par quelques ossements, dont les premiers ont été découverts par Henry Hammersley Travers à qui elles doivent leur nom. Certains chercheurs pensaient même que l’espèce pourrait être éteinte. Pourquoi ces baleines sont-elles si discrètes ? Combien sont-elles à nager dans les eaux du globe ? Cela reste encore un mystère. «Il est possible que ces baleines s’approchent rarement des côtes et vivent et meurent dans les profondeurs de l’océan», estime Rochelle Constantine. Les abysses gardent leur mystère. Source, photo & autres liens utiles : 20minutes.fr (07.11.12)

D’autres espèces hybrides...
Avant l’ère industrielle, le chant des baleines emplissait l’océan...

Laisser un commentaire