Polynésie – Baleines : la saison 2012 s’achève…

RAIATEA, lundi 26 novembre 2012. La saison d’observation des baleines à bosse est en train de se terminer en Polynésie française.

Vanessa Estrade concours photo 2011 (3) pour site.jpg

Le GEMM (Groupe d’étude des mammifères marins) vient d’ailleurs officiellement de clore sa saison d’observation 2012 à Huahine (Iles sous le Vent), le 23 novembre dernier et affiche avec fierté dans son catalogue, un nombre exceptionnel de nouveaux individus recensés cette année : 75. Cette saison d’observation du GEMM à Huahine restera marquée malheureusement par les aventures de ce jeune baleineau femelle, qui errait, abandonnée dans le lagon et qui n’a pas survécu aux tentatives du groupe pour la réalimenter et lui montrer la voie du large. «Beaucoup d’entre nous n’oublieront jamais la grande comédie publique autour de la mort de Féérie-Matairea, la petite baleine à bosse perdue que nous avions essayé d’aider au mois de septembre. Une raison de plus pour continuer à nous engager dans une action participative de suivi des populations de cétacés ainsi que dans une élaboration démocratique des choix scientifiques et techniques au sein du Sanctuaire polynésien» témoigne le président du GEMM, Alain Portal. Depuis l’an dernier, des éco-volontaires, venus du monde entier viennent renforcer les rangs de jeunes polynésiens à Huahine et Rangiroa pour suivre l’état des populations de mammifères marins qui peuplent ou résident ponctuellement dans le sanctuaire marin.

Déclarée sanctuaire des cétacés depuis dix ans, la Polynésie peut s’enorgueillir d’accueillir dans ses eaux, au moins 20 espèces de baleines et de dauphins. Un trésor magnifique que chacun a le devoir de respecter. Rappelons que tout un chacun, peut bénévolement, participer à cet effort de comptage et de suivi des cétacés : des fiches d’observation (ou d’échouage) sont en ligne sur le site Internet du GEMM. En cas d’échouage ou d’observation inhabituelle de cétacé on peut dorénavant contacter directement le 17 (gendarmerie nationale) ou, en mer, le MRCC (VHF canal 16). Il est également très important d’enregistrer des images et de les faire parvenir au GEMM.

CONTACTS

Groupe d’Étude des Mammifères Marins
B.P. 2259 Uturoa – 98735 Raiatea / Polynésie Française
(689) 779 099
www.gemmpacific.org
contact@gemmpacific.org

Source : tahiti-infos.com (26.11.12)

Actualité récente en rapport :

Polynésie – Non-respect des baleines = infraction !

L'étonnante histoire des dauphins qui offrent des cadeaux aux Hommes !
L'OMAR recense une nouvelle espèce de cétacés à La Réunion !