Grand dauphin et fausse orque : l’union fait la force…

Le grand dauphin pourrait bien avoir trouvé dans la fausse orque un partenaire de défense. En Nouvelle-Zélande, une équipe rapporte que ces deux espèces ont développé des liens qui perdurent au fil des années. Elles s’associent pour se protéger mutuellement de tout type de prédation.

False_killer_whale_890002 10 10 13.jpg


La fausse orquePseudorca crassidens, est l’un des cétacésles plus mystérieux des grands fonds. Ni une orque, ni un dauphin, elle a le caractère sociable du grand dauphin(Tursiops truncatus) et le redoutable talent de chasseur de l’épaulard (Orcinus orca). Elle peut vivre en groupe de plus d’une centaine d’individus et chasse tant le thon que la bonite, le requin, la baleine ou même les dauphins. Et son côté énigmatique est bien là : si elle n’hésite pas à se nourrir de dauphins, elle tisse aussi un lien avec Tursiops truncatuspour faire face aux prédateurs.

Difficile de déterminer s’il s’agit d’une entraide réciproque ou si une des espècesexploite la capacité de détection des prédateurs de l’autre. En effet, le grand dauphinpourrait bien simplement utiliser l’excellente capacité de prédation des fausses orquespour se protéger. Toutefois, comme les deux espèces sont particulièrement sociables, l’échange peut être équilibré. Plus d’individus réunis, ce sont plus de paires d’yeux disponibles pour guetter un groupe de prédateurs.

En Nouvelle-Zélande, il semble que le lien tissé entre le grand dauphinet la fausse orque soit durable. Une équipe néo-zélandaise a étudié sur 17 ans le comportement de 61 pseudo-orques, dont 88 % ont été aperçues dans la même région, des années durant et sur 650 km de long. L’étude, dont les résultats sont publiés dans la revue Marine Mammal Science, rapporte que pour plus de 90 % des rencontres, des relations interspécifiques avec le grand dauphin ont été observées.

Le grand dauphin, l’ami des cétacés

La photo d’identification des individus a révélé que sur près de cinq ans, les relations interspécifiques se sont répétées chez 34,2 % des grands dauphins aperçus dans cette région de l’océanavec les fausses orques. Dans près de 40 % des cas, les relations interespèces étaient motivées par la quête de nourriture. Mais pour les 60 % restants, facteurs sociaux et d’antiprédation sont les principales causes suggérées pour expliquer les interactions tissées.

Les fausses orques sont des animaux qui vivent en groupes, dont la taille peut varier entre 20 et 150 individus. Tous sont connectés entre eux selon un unique réseau social. Des études complémentaires sont nécessaires pour déterminer les raisons d’un rapprochement avec le grand dauphin. Ce dernier a toutefois déjà été rencontré en compagnie de globicéphales, de dauphins tachetés et de dauphins à long bec. Il a par ailleurs la particularité de pouvoir se reproduire avec différentes espèces. Son caractère social facilite probablement l’établissement de ces relations interspécifiques. Source & liens complémentaires : futura-sciences.com (07.10.13) Source photo : wikimedia.org 
Plus d’infos sur les espèces et fiches pédagogiques téléchargeables : La fausse orque Le grand dauphin Actualité récente en rapport :
Un exemple d’association entre oiseaux marins et cétacés au large du Brésil…

Vidéo - Les secrets du rorqual de Bryde dévoilés grâce à des analyses ADN...
La vie d’une baleine gravée dans la cire de ses oreilles...

Laisser un commentaire