Bilan des actions 2013…

 

Réseau-Cétacés en 2013, quelques chiffres…

59548 signatures collectées pour la pétition « Les cétacés et la captivité »

1 nouvelle brochure de sensibilisation éditée

30 communiqués de Presse adressés aux Médias français pour les sensibiliser à la protection des cétacés

15 interventions/actions de sensibilisation à la sauvegarde des cétacés

444 Infos mises en ligne

1 nouvelle rubrique sur le site

20 téléphones portables envoyés à MonExTel pour recyclage

1 nouvelle collecte de fonds pour la protection des cétacés

2 nouveaux partenaires Whale-Watching

 

Captivité des cétacés – 3 actions principales :

Tout au long de l’année, Réseau-Cétacés a mené plusieurs actions afin de dénoncer la condition des cétacés captifs.


1 – Pétition « Les cétacés et la captivité »

59548 signatures ont été collectées !

Pétition bilan fin 20130.jpg

Pour mémoire, l’objectif est fixé à 100 000 signatures, plus tôt nous l’atteindrons, mieux ce sera ! Alors merci de continuer à signer individuellement et à partager massivement chez vos commerçants, au sein des cabinets vétérinaire, des médiathèques etc…

Les 100 000 signatures seront présentées au gouvernement français accompagnées d’un argumentaire scientifique démontrant que les conditions de captivité ne répondent en rien aux besoins physiologiques des cétacés. Nous espérons ainsi faire adopter une loi contre tout projet de delphinarium en France et dans les Dom Tom et solliciter la fermeture, à moyen terme, des zoos marins déjà existant sur le territoire national.

A l’heure actuelle, 4 delphinariums sont recensés sur le territoire français :

– au Parc Astérix (Plailly, 60)

– à Planète Sauvage (Port Saint Père, 44)

– au Marineland (Antibes, 06)

– au Beach Comber (Moorea, Polynésie).

Un 5ème delphinarium pourrait également voir le jour à Amneville (57), il est donc important de redoubler d’efforts !

Réseau-Cétacés diffuse massivement cette pétition sur les événements auxquels l’équipe est invitée mais nous avons également besoin de la contribution individuelle de chacun d’entre vous !

Cette pétition n’existe qu’au format papier pour en optimiser la valeur juridique ; d’autant que 100000 signatures « papier » c’est visuellement beaucoup plus impressionnant qu’un fichier électronique. Alors pensez à l’imprimer sur du papier recyclé et, si vous ne le pouvez pas, écrivez à sophie@reseaucetaces.org, en précisant votre adresse postale, Sophie se fera un plaisir de vous adresser autant de formulaires que vous voudrez.


2 –
« Aucune prison n’est heureuse ! » : mise en place d’une campagne internationale d’informations :

Réseau-Cétacés s’est associé à la Dolphin Connection, le Ric O’Barry’s Dolphin Project, Free Dolphins Belgium (Pour une Belgique sans Delphinarium) & Géraldine Pahaut, dans le cadre d’une action de sensibilisation à la condition des cétacés captifs.

Un front uni et international pour dénoncer la condition des cétacés captifs !

Comment ?

Tout simplement en apposant le visuel ci-dessous sur vos bagages !

Visuel captivité 28 12 13.jpg

 

En effet, nombreux sont les aéroports, gares et stations de métro qui font de la publicité pour les delphinariums… En apposant ce visuel sur votre bagage, vous attirerez l’oeil des gens… Pensez aux personnes qui attendent leurs bagages à l’aéroport, elles ont toutes l’oeil rivé sur le tapis roulant et beaucoup d’entre elles se rendront dans une station balnéaire hébergeant un delphinarium !

En fonction de la texture de votre bagage, vous pourrez opter pour l’impression sur un autocollant ou bien sur tissu à coudre.

A ce propos, nous vous invitons à rejoindre l’événement sur Facebook afin de partager vos meilleures adresses d’imprimeurs 🙂

Et n’oubliez pas d’adresser vos clichés de bagages « customisés » à : info@reseaucetaces.org ou à les partager directement sur la page Facebook de l’événement !

Lien vers le téléchargement des visuels pour impression :

Cliquer ici

En cas de difficultés, les visuels pourront vous être envoyés sur simple demande de votre part à :
info@reseaucetaces.org


3 – Co-signature d’un courrier adressé au Ministère de l’Environnement :

Par ailleurs, pour contrecarrer le projet d’ouverture d’un nouveau delphinarium attenant au zoo d’Amneville (Moselle), Réseau-Cétacés s’est associé à une dizaine d’associations européennes (WDC, Free Dolphins Belgium, Dolphin Connection, Delphineaux, One Voice etc…).

Pour l’heure, nous avons adressé un courrier au Ministre de l’Environnement, Philippe Martin, le sensibilisant à la condition des cétacés captifs. Nous nous tenons naturellement prêts à agir en fonction de la suite qui sera adressée à notre requête.

AGIR contre la captivité des cétacés :

* En ne se rendant pas en delphinarium.

* En affichant le visuel « Aucune prison n’est heureuse ! ».

* En téléchargeant la pétition et en la diffusant.

 

Massacres de dauphins au Japon – 8 actions principales :


1 –
Elaboration d’une brochure de sensibilisation :

Notre équipe a rédigé une brochure d’information diffusée sur Internet et au cours des événements auxquels nous participons.

Elle vous est présentée au format pdf – à télécharger ci-dessous – qui présente plusieurs avantages :

– écologique,
– économique,
– accès facile, en un clic, aux nombreux liens internet qui y sont mentionnés.

Agir pour presentation site 28 12 13.jpg



Télécharger le document en format pdf

 

2 – Soutien d’un ancien chasseur reconverti en protecteur des dauphins :

Notre équipe a soutenu Izumi, ancien chasseur de dauphins reconverti en whale-watcher (ce qui signifie que, maintenant, il amène les touristes à la rencontre des dauphins libres). Celui-ci a rencontré, en effet, depuis le tsunami des difficultés financières… Notre équipe lui a donc apporté quelques dons personnels et a relayé son propre appel au don. Grâce à la générosité internationale, Izumi a pu collecter une jolie cagnotte et, ainsi, faire face à ses créances pour continuer son activité.

 

28 12 13 Izumi.jpg

 

Il est excessivement important, pour agir en faveur des dauphins au Japon, de soutenir également les activités de whale-watching sur place pour plusieurs raisons :

– le whale-watching – pratiqué de manière respectueuse vis à vis des cétacés – est une excellente alternative aux delphinariums (et pas de delphinariums : plus de massacres de dauphins au Japon puisque ceux-ci sont largement subventionnés par l’industrie de la captivité).

– le whale-watching est une activité qui peut s’avérer très rentable, beaucoup plus que les opérations de chasse. Cet intérêt économique pourrait être à l’origine de la reconversion d’autres pêcheurs, comme ce fût le cas aux Açores où les baleiniers se sont reconvertis en whale-watchers.

– plus il y aura de bateaux de whale-watching en mer – tout en veillant à rester dans des proportions raisonnables bien sûr – moins il y aura de risque que les bateaux de chasse partent en mer : en effet, on imagine assez mal les bateaux de chasse porter atteinte aux cétacés devant les touristes venus les observer.

3 – Participation à un happening de sensibilisation :

Notre équipe a répondu favorablement à l’invitation du Collectif 269 Life France qui a organisé un happening (scène de rue), à Paris, en juin dernier.

Happening 22 juin 28 12 13.jpg

Le but de cette action était de récolter des signatures afin de sensibiliser le Comité des Jeux Olympiques à ne pas retenir la candidature du Japon aux J.O. 2020 tant que celui ci continuera à chasser les cétacés.

Opération très productive puisque nous étions dans un quartier très passant et que les passants étaient assez réceptifs ! Nous avons profité de l’occasion pour diffuser la pétition « Les cétacés et la captivité », résultat : 270 signatures collectées en quelques heures. Idem pour la pétition visant le Comité des Jeux Olympiques !

4 – Organisation du relais parisien du Dolphin Day

Le 1er septembre 2013, à l’instar de plus de 100 autres grandes villes dans le Monde, Réseau-Cétacés a organisé le relais parisien du Japan Dolphins Day – afin de sensibiliser aux massacres des dauphins au Japon – sous forme d’un happening (scène de rue) et d’un stand d’information/vente/collecte.

Résultat : 1000 tracts diffusés aux passants, 560 signatures collectées pour la pétition « Les cétacés et la captivité », 130 € collectés !

JDD POUR SITE 28 12 13.jpg

5 – Mise en place d’un séjour en milieu marin vendu aux enchères afin de financer des actions de sauvegarde des dauphins :

Réseau-Cétacés, en partenariat avec Delphineaux et Navivoile, s’est associé à Save Japan Dolphins pour proposer aux enchères et co-financer un incroyable séjour privatisé et sur mesure totalement pensé pour l’occasion !

Voir :

Massacres de dauphins au Japon : Réseau-Cétacés s’associe à une vente aux enchères au profit de Save Japan Dolphins… !

SJD 28 12 13.jpg

Nous ne connaissons pas encore le prix final de vente de ce séjour mais, aux dernières nouvelles, les enchères avoisinaient 1100 $ soit 815 € (la mise à prix était de 300 $, soit 220 €). L’intégralité de ces fonds  financera des actions au profit de la sauvegarde des dauphins au Japon.

6 – Vente de clichés au profit de la sauvegarde des dauphins au Japon

En partenariat avec Géraldine Pahaut, qui a gracieusement mis à disposition de Réseau-Cétacés ses plus beaux clichés de dauphins, nous avons pu organiser une vente au profit de Save Japan Dolphins et de Ric O’Barry. Ce partenariat a permis de récolter 1247 € reversés pour la sauvegarde des dauphins au Japon.

7 – Aide à la projection du documentaire « The Cove, la Baie de la Honte » :

– Aide à un groupe d’étudiants du Lycée du Balcon des Ardennes. L’initiative a été saluée par la Presse locale, voir Saint-Laurent – Il faut sauver les cétacés !

– Par ailleurs, notre équipe s’est associée à Marion, l’une de nos internautes, afin d’organiser une projection au sein d’un club de plongée de Lormont (33).

8 – Sensibilisation de la Presse :

– Pour chaque massacre de dauphins au Japon, Réseau-Cétacés adresse un communiqué de Presse aux médias Français. C’est ainsi que de 30 communiqués ont été diffusés…


AGIR pour la sauvegarde des dauphins au Japon :

Télécharger la brochure d’information 

Divers :

Nous nous sommes également associés à la coalition Ocean2012 – que Réseau-Cétacés a rejoint en 2010 – dans le cadre d’une campagne visant à faire voter la fin de la surpêche.

En partenariat avec l’association , Réseau-Cétacés a animé une conférence sur les dauphins solitaires et familiers, à Port-Bou (Espagne, 4 km de la frontière franco-espagnole).

Notre équipe a également tenu un stand d’information & de sensibilisation lors de l’événement parisien « Laissons leur peau aux Animaux ».

Enfin, pour la seconde fois, nous avons été conviés par Sea Dolphin & Frédéric Chotard afin de participer à un séjour à la rencontre des dauphins en Mer Rouge afin de sensibiliser, à bord du bateau « La Vela », à la protection des cétacés et de parler des dauphins « ambassadeurs ».

Bilan des actions 2014...
Bilan des actions 2012...