Vidéo – Des ordures jetées à la mer… !

Vidéo à l’appui, un avocat affirme que la compagnie italo-suisse MSC Croisières jette des poubelles dans l’océan.

780px-WaterPollutionDeûleLille2008.jpg

Les images sont particulièrement choquantes et embarrassent MSC Croisières, dont le siège est à Genève. Une photo montre un amas de poubelles à bord d’un navire. Puis deux petites vidéos de quelques secondes donnent à voir un employé balançant ces ordures directement dans l’océan ! Une pratique évidemment interdite et bannie par l’Organisation maritime internationale (OMI).

Ces scènes ont été publiées par Jim Walker sur son site Cruise Law News. Avocat américain de Miami spécialisé dans le droit maritime, il affirme que les images lui ont été fournies par un ancien employé de MSC Croisières. Selon le «délateur», les ordures contenaient des polluants comme des huiles et des matières plastiques. La scène se déroulerait au large du Brésil, près d’un sanctuaire marin. Et aurait eu lieu à bord du «MSC Magnifica», l’un des fleurons de la flotte du 4e groupe de croisières du monde (près de 300 m de longueur, plus de 1200 cabines). Les employés obéissentAu Brésil, ces vidéos font scandale. D’autant qu’elles suivent une autre séquence divulguée il y a deux mois par le journal O Globo, qui montrait aussi des poubelles jetées à la mer, apparemment également depuis un navire de MSC. Le pire? L’avocat américain ne croit pas que ce soient des cas isolés. Il suspecte le groupe – pour l’instant sans pouvoir le prouver – de régulièrement jeter ses ordures au large du Brésil. «Je ne pense pas qu’un seul et unique «renégat» soit impliqué. La discipline est très stricte pour les équipages, et les employés de niveau inférieur font ce que l’on leur dit», nous explique-t-il. Il note que l’entassement des sacs-poubelle avant qu’ils ne soient jetés par-dessus bord ne pouvait pas passer inaperçu. Alors? La société italo-suisse MSC Croisières prendrait-elle régulièrement l’océan pour une décharge publique? La compagnie ne se positionne pas sur ces accusations. Et n’entend pas indiquer si le pollueur a été identifié ou sanctionné. Mais reconnaît implicitement que la scène révélée par l’avocat américain s’est bel et bien déroulée sur l’un de ses navires. «MSC Croisières confirme qu’une investigation approfondie de ce cas est en cours», nous écrit la chargée de communication Ann-Sophie Portenier. Qui précise que du fait de l’enquête menée: «Nous ne sommes pas en mesure de communiquer des informations détaillées concernant ce cas. MSC Croisières coopère étroitement avec les autorités brésiliennes pour clarifier les responsabilités et pour éviter qu’à l’avenir un tel incident se reproduise.» Le doute subsisteLe géant des croisières affirme encore que «de nouvelles mesures plus rigides ont été instaurées à bord de tous les navires de la flotte. Elles ont pour but de sensibiliser une fois de plus l’équipage aux règles de protection de l’environnement et aux infractions en relation.» Et de préciser que les formations pour les membres d’équipages ont été «intensifiées» et les mesures de contrôle «étendues». Pas de quoi convaincre Jim Walker. «D’anciens membres d’équipages me disent que ces largages étaient systématiques et répandus», souligne-t-il. Source & vidéos :  lematin.ch (18.03.14) Source photo :  wikimedia.org

Actualité récente en rapport :
Une application pour traquer les déchets marins…
Réseau-Cétacés vous présente « Océans Sans Plastiques »… 

Vidéo - Les dauphins au bassin d'Arcachon...
Vidéo - La mode du «whaling» fait fureur sur le Net... !

Laisser un commentaire