Australie – On a identifié une nouvelle espèce de dauphin…

Le dauphin à bosse australien devient la quatrième espèce de dauphins à bosse reconnue.

Les dauphins à bosses représentent un vaste groupe de cétacés répartis entre la côte ouest de l’Afrique et les côtes australiennes. Les naturalistes ont longtemps débattu du nombre d’espèces pouvant appartenir à ce groupe. Dans la revue Marine Mammal Science, qui paraîtra au mois d’octobre 2014, les scientifiques de la Wildlife Conservation Society résument deux siècles d’études sur les dauphins et détaillent quatre espèces de dauphins à bosse, dont une nouvelle.

A peine quelques milliers d’individus

Le dauphin à bosse australien (Sousa sahulensis) rejoint donc le dauphin à bosse de l’Atlantique (Sousa teuszii), celui de l’Indo-Pacifique (Sousa chinensis), et enfin celui de l’océan Indien (Sousa plumbea). Son nom fait référence au plateau continental du Sahul, qui porte l’Australie, la Tasmanie et la Nouvelle-Guinée et les terres immergées autour. Les quatre espèces de dauphins à bosse. U. Gorter.7587490.jpg

 

« Nous avons finalement réussi à régler de nombreuses questions de longue date portant sur les dauphins à bosse, en particulier sur le nombre d’espèces qui existent réellement. Et ce, en utilisant un immense corpus de données recueillies au cours de deux siècles » explique Thomas A. Jefferson, de la Wildlife Conservation Society.

NAGEOIRE. Cette nouvelle espèce présente un certain nombre de différences avec les autres notamment concernant le nombre de dents et de vertèbres. Sa nageoire dorsale est aussi moins imposante que celle de ces cousins et sa coloration est gris foncé alors que son plus proche voisin, le dauphin de l’indo-Pacifique, a une coloration légèrement rosée.  

Il n’existe actuellement aucune estimation de la population du dauphin à bosse australien. Selon les auteurs, il ne devrait pas exister plus de quelques milliers de spécimens.

Source :  sciencesetavenir.fr (04.08.14)

Canada - Les grandes baleines bleues se reproduisent moins...
Le caca de baleine, c’est bon pour la planète... !

Laisser un commentaire