Vidéo – Des orques s’attaquent violemment à un requin-tigre sous les yeux de plongeurs…

Des images montrent, pour ce qu’il semblerait être la première fois, un groupe d’orques attaquant un requin-tigre avant d’en faire leur repas. Poussé vers la surface et paniqué, le requin tente de s’abriter sous un bateau mais, peine perdue, les orques le paralysent en le mettant sur le dos pour le manger.


Des orques s’attaquent violemment à un requin-tigre sous les yeux de plongeurspar Gentside Découverte

Les requins-tigres auraient-ils trouvé plus fort qu’eux ? Il semblerait, en tout cas, que les orques ne soient pas à prendre à la légère lorsqu’il s’agit de dénicher un repas. Cette attaque brutale, filmée pour la première fois, sur un requin-tigre révèle sans difficulté les capacités prédatrices des orques.

Si l’on connaissait déjà l’habilité des cétacés pour chasser et piéger leur proie, la scène immortalisée capturée près des côtes de l’île Cocos, au Costa Rica, par un groupe de plongeurs et de biologistes marins, est d’une violence inattendue.

Attaque paralysante

Dans le cas présent, ce sont trois orques travaillant en équipe qui ont attaqué le squale. Objectif : le forcer à se diriger vers la surface. Les trois prédateurs ont ensuite mordu les nageoires du requin tout en le retournant sur le dos. Complètement effrayé, ce dernier s’est rapidement retrouvé en état de paralysie, aussi connue sous le nom d’immobilité tonique. L’un des mammifères a alors asséné le coup fatal déclenchant les festivités.

Tandis qu’une mère et son petit, d’environ deux semaines, sont restés en retrait de l’attaque, les autres orques se sont relayées pour dépecer le requin de plus de deux mètres de long avant de disparaître. La photographe Caroline Power et le biologiste Nicholas Bach faisaient partie de l’équipe. « J’ai eu la chance d’observer des choses incroyables dans et sur l’océan. Mais ça, c’était vraiment exceptionnel ».

« Je pense que c’est la première fois que des images d’orques chassant des requins tigres sont enregistrées », précise la photographe sous-marine. Dans ces eaux, le requin-tigre est le prédateur au sommet de la chaîne alimentaire. « De le voir effrayé, se battre pour sa vie et perdre était plutôt inattendu », explique-t-elle.

Observation unique

Quelques jours avant, les deux plongeurs avaient déjà observé le même groupe d’orques attaquer un requin-marteau. Mais l’attaque sur le requin-tigre s’est avérée bien plus féroce. « Tout d’un coup, la nageoire d’une énorme orque mâle est apparue à la surface de l’eau, à environ 10 mètres du bateau. Nous pouvions apercevoir les orques nager. Il pleuvait donc il était difficile de voir ce qu’il se passait depuis le bateau », détaille Caroline Power.

En effet, la réglementation du parc national de l’île Coco empêche les plongeurs de descendre à l’eau avec les orques, ou tout autre animal. « C’est probablement une bonne chose car j’ai rapidement vu une nageoire de requin et l’eau a commencé à s’agiter. Puis, toutes les nageoires ont disparu et l’eau s’est calmée », se rappelle la photographe, reprise par le DailyMail. Ne pouvant se glisser dans l’eau, Caroline Power a mis son masque et plongé sa tête dans l’eau. Et c’est là qu’elle a vu ce qui se passait réellement : « ce qui semblait calme à la surface était très loin de l’être sous l’eau » ! Le massif mâle et les deux femelles nageaient rapidement autour du requin, le poussant vers la surface et tentant de le frapper violemment.

Redoutable technique

La photographe se souvient : « je pouvais voir que le requin était épuisé et blessé. Il esquivait désespérément attaque après attaque, mais il était fatigué et les orques ne l’étaient pas. En dernier recours, le requin a tenté d’utiliser le bateau comme protection, il a nagé droit vers moi et je pouvais presque voir le désespoir dans ses yeux noirs. Il a commencé à mordre le côté du bateau et à s’attaquer au moteur, je pense qu’il voulait monter à bord ».

Selon les experts, la population de requins-tigres dans la baie de Chatham s’est largement développée au cours des sept dernières années. Et bien que les chercheurs connaissent l’appétit des orques pour les requins depuis des années, il est très rare de les apercevoir chassant un prédateur comme le requin-tigre. « Les mammifères marins ont développé différentes façons de rassembler et manger leurs proies ».

Mais « ce n’est que récemment que les scientifiques ont pris conscience de la complexité de leurs méthodes. Les observer handicaper brutalement le requin en lui mangeant les nageoires et jouer avec les restes rappelle que l’homme n’est qu’un visiteur de leur royaume aquatique et que nous devons respecter ceux qui sont plus larges et peuvent faire des dégâts », conclut Nicholas Bach.


Source  :  maxisciences.com (29.09.14)

Vidéo - Dauphins et tortues : la faune menacée du Pakistan...
Vidéo - Australie - Nez à nez avec une baleine... !

Laisser un commentaire