A Cancale, les pompiers remettent à l’eau un dauphin échoué…

Un jeune dauphin échoué à marée basse sur la grève de la Houle à Cancale a été remis à l’eau par les pompiers, avec l’espoir que l’animal retrouvera ses congénères.

Des passants avaient aperçu durant l’après-midi de mardi un dauphin nageant dans le port de Cancale. La marée descendant, l’animal s’est retrouvé échoué en fin de journée vers la cale en pierre de l’épi. Il s’agissait d’un « subadulte » (adolescent) d’environ 2,50 m, âgé de 7 à 10 ans, paraissant en bonne santé. Les pompiers ont glissé sous lui une bâche, et l’ont tiré jusqu’à l’eau. Puis les plongeurs l’ont raccompagné en vérifiant qu’il nageait correctement. Gael Gautier, de l’association d’Al Lark, vérifiera ce mercredi que ce dauphin ne s’est pas de nouveau échoué. Selon lui, c’est plutôt mauvais signe (désorientation ou maladie) car ces animaux vivent en groupe habituellement. La température de l’eau est normale, mais un risque d’hypothermie existe en cas d’échouage, surtout si la couche de gras était trop mince du fait d’une alimentation insuffisante. Source :  ouest-france.fr (30.12.14)
640px-Bairs_Cove_-_Haulover_Canal,_Merritt_Island_FL_-_Flickr_-_Rusty_Clark_(28).jpg Source photo :  wikimedia.org 

Pas de nouvelles du dauphin échoué mardi…

Après avoir été observé plusieurs fois dans l’après-midi, nageant dans le port de Cancale, un grand dauphin solitaire s’était, pour des raisons inexpliquées, échoué près de la cale de la Fenêtre, mardi après midi. Les pompiers étaient intervenus de nuit pour le remettre à l’eau. Depuis, on est sans nouvelle du cétacé de 2,50 mètres. « Pas de nouvelle, bonne nouvelle », espère Gaël Gautier, de l’association Al Lark. Soit l’animal est mort dans un endroit inaccessible, soit il est reparti vers le large vivre avec ses congénères. Souvent, l’échouage, loin d’être anormal, est signe de maladie, de désorientation, d’intoxication, voire de fin de vie. « Mais il arrive aussi que des dauphins s’échouent puis repartent, en bonne santé. »L’hiver, les plaisanciers sont moins nombreux à prendre la mer. Il ne faut pas hésiter à signaler la présence du dauphin, si on l’aperçoit, auprès de l’association Al Lark, au 06 78 71 41 09. Source :  ouest-france.fr (03.01.15)

Sénégal - Crime environnemental à Saint-Louis : le dauphin abandonné comme un détritus sur la plage...
Cherbourg - Un dauphin retrouvé mort à Port Chantereyne...

Laisser un commentaire